Aller au contenu principal

Comment Vivien Paille développe ses approvisionnements

La société Vivien Paille, transformatrice et conditionneuse de riz et légumineuses, traite avec les coopératives pour s’assurer un approvisionnement en France.

Yannick Hus, directeur des achats de Vivien Paille
Yannick Hus, directeur des achats de Vivien Paille
© Avril

La coopérative nordiste Unéal a testé la lentille verte sur 40 hectares en 2023 et espère en faire cultiver 100 ha en 2024 pour approvisionner Vivien Paille à Valenciennes. « Cette première récolte de lentille dans les Hauts de France, c’est de l’hyper local ! », se félicite Yannick Hus, directeur des achats de Vivien Paille. « La lentille verte a été mûre très tôt, au début de l’été », précise-t-il. « L’expérience a été concluante, même si des cultures se sont couchées parce-que les agriculteurs avaient manqué de temps pour récolter », témoigne-t-il. Vivien Paille avait décidé de faire cultiver la lentille au Nord pour diminuer son risque climatique. Ces dernières années, à cause de mauvaises conditions climatiques dans le Sud, la filiale d’Avril a dû importer des légumes secs. Unéal était un partenaire de confiance, qui cultivait déjà un peu de pois chiche pour l’usine de Valenciennes.

Les légumineuses, un axe stratégique pour Vivien Paille

Vivien Paille commercialise 15 à 20 000 tonnes de légumes secs sur un volume total d’environ 180 000 tonnes, essentiellement constitué de riz. « Ça représente une part mineure mais qui fait partie de nos axes stratégique depuis de nombreuses années », affirme Yannick Hus. Le directeur des achats confiait en janvier qu’une trentaine d’accords de productions étaient amorcés en vue de la récolte 2024, en lentilles vertes, pois chiches ou haricots secs de diverses couleurs. 

Faire produire en France les légumineuses

Depuis dix ans la CAPL (Coopérative des Pays de la Loire) produit pour Vivien Paille du quinoa« On élargit à d’autres espèces », nous apprend Yannick Hus. Le directeur des achats explique la démarche de l’industriel : « Nous sommes très à l’écoute des coopératives et aussi des producteurs indépendants, qui peuvent mutualiser leurs productions. Je viens auprès des producteurs pour présenter les enjeux, ou c’est le DG de Vivien Paille. C’est important de garder le contact, même si la culture doit se développer trois ans plus tard ». Le motif est de faire produire en France les légumes secs, et aussi pour alimenter certaines offres, comme la culture de conservation des sols.

Les légumes secs sous contrat, comme le riz

Vivien Paille applique aux légumes secs sa politique contractuelle en riz, qui assure à son usine d’Arles un approvisionnement en variétés précises. Les contrats pluriannuels à prix fixes lui procurent près d’un quart des riz de Camargue traités à Arles. La coopérative Arterris est son principal fournisseur.

« Nos plus grands concurrents ne sont pas les autres acheteurs de légumes secs mais les autres cultures »

Interrogé sur la concurrence sur les approvisionnements en légumes secs de France, Yannick Hus estime qu’ « il faut s’en réjouir parce que c’est bon pour l’amont ». Il fait valoir l’historique de Vivien Paille, la meilleure notoriété de la marque en grande distribution et sa place de leader en restauration hors foyer. « Nos plus grands concurrents ne sont pas les autres acheteurs de légumes secs mais les autres cultures », conclu-t-il.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Viande : Où sont les abattoirs menacés de fermeture en France, et pourquoi ?

Une douzaine d’abattoirs ferment chaque année, et la tension se renforce entre décapitalisation et hausse des charges,…

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Emmanuel Macron, lors de sa visite du salon, discutant avec différents syndicalistes agricoles
Prix plancher des produits agricoles : 6 questions sur leur possibilité

Emmanuel Macron au salon de l'agriculture 2024 a annoncé la mise en place rapidement de prix planchers dans les filières…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

camion citerne de collecte dulait
Collecte laitière : les 5 chiffres à retenir de 2023

La collecte de lait de vache a reculé en France en 2023, tout comme les fabrications de produits laitiers.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio