Aller au contenu principal
Font Size

Viande
Lapins : un marché davantage fragilisé par le confinement

La consommation de viande de lapin a été sensiblement affectée par les mesures de confinement durant la pandémie du Covid-19 conduisant à un net repli de la production.

Evolution de la cotation nationale officielle du lapin vif

Avec le confinement qui a entraîné la fermeture de la restauration hors domicile et l’arrêt d’activité de certains marchés en plein air, la consommation de viande de lapin a reculé significativement. Si les ventes en GMS se sont maintenues un peu mieux, elles ont toutefois été erratiques et d’autant plus touchées par la fermeture des rayons traditionnels. Selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel en cumul des trois premiers mois de l’année, les volumes d’achats des ménages pour une consommation à domicile ont reculé de 5,3 % avec des prix moyens en progression de 3,5 % par rapport à la même période l’an dernier. Le lapin entier non découpé et le demi-lapin ont accusé les plus fortes baisses de volumes d’achats, soit respectivement 15 % et 11,5 % de moins en un an. En revanche, les volumes de lapin en morceaux affichent un recul moins important (-4,4 %). Ainsi, pour éveiller la demande et adapter l’offre aux tendances actuelles de consommation, certains industriels ont proposé davantage de viande de lapin prédécoupée, désossée pendant tout le mois de mai.

Net repli de la production

Face à l’accumulation des stocks, l’amont de la filière lapin s’est vu contraint de réduire la production. « Durant les premières semaines du confinement, le cumul des inséminations artificielles entre la 12e et la 15e semaine a fortement reculé (-16 %) par rapport à 2019. Les fabrications d’aliments pour lapins ont baissé de 2,0 % sur le premier trimestre 2020 par rapport à 2019. Sur les deux premiers mois 2020, les abattages contrôlés de lapins se sont repliés quant à eux de 6,3 % en poids et de 7,4 % en têtes par rapport à l’année dernière », indique-t-on à l’Institut technique de l’aviculture (Itavi).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus] volaille : l’industrie polonaise au bord de la crise
La Pologne ébranlée par le coronavirus et la grippe aviaire voit ses exportations de viande de volaille chuter au premier…
[Covid-19] Poulet : repli de 15 % du cours espagnol

Le secteur espagnol de la viande de volaille pâtit de l’arrêt d’activité dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme…

 © Pascal le douarin
Volailles : repli des indices de coût de l’aliment en mai

En mai, les indices de coût de l’aliment calculés par l’institut technique de l’aviculture (l’Itavi) sont en repli pour…

Œufs industrie : l’ambiance reste lourde

Industrie : Dans la continuité des semaines précédentes, le marché des œufs tout-venant destinés à l’…

Œufs : l’origine France attractive en Europe ?

Pas de retour de commandes fin de semaine dernière. La majorité des détaillants et grossistes étaient toujours très…

 © CNPO
Œufs : un marché toujours pesant

Calibrés : Aucune amélioration du commerce de l’œuf calibré en ce milieu de semaine. Les opérateurs du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio