Aller au contenu principal

Baisse des achats de viande et volaille : quelles catégories s’en sortent en 2023

Dans un rayon viande et volaille assez morose en 2023, plombé par l’inflation, le poulet affiche tout de même des progressions. Retour sur les chiffres de consommation 2023 de Kantar.

rayon charcuterie en supermarché avec consommatrices
Les ventes de charcuteries de porc ont reculé en 2023, comme celles de viande de boucherie fraîche.
© Virginie Pinson

Si les achats des ménages de poulet, pour leur consommation à domicile, ont augmenté  l’an dernier, tous les autres produits étaient dans le rouge, que ce soit au rayon volaille ou dans les viandes de boucherie

Le poulet plébiscité sous toutes ses formes

Si les achats de poulet avaient reculé de 3,6 % en 2022 comparé à 2021, à cause de l’inflation (+9,3 %) et de la baisse des disponibilités liée à la grippe aviaire, ils ont su rebondir en 2023, avec une progression de 6,5 %, malgré une nouvelle hausse du prix moyen de 5,6 %, selon les données de Kantar relayées par FranceAgriMer. Toutes les catégories suivies par Kantar sont dans le vert : Poulet PAC (+2,3 %), Escalope de poulet crue nature (+5,8 %) et cuisse de poulet nature (+10,3 %). Le bond de ces cuisses est probablement à relier avec son prix moyen d’achat, 5,72 €/kg, le moins élevé du segment, même si c’est le plus inflationnistes (+8,9 % contre +5,6 % pour la moyenne du poulet).

Lire aussi : Consommation : un mois de janvier très poussif sur les PGC-FLS

Les autres volailles toujours moroses

En revanche, du côté des autres volailles, les volumes restent dans le rouge. Certes, ce n’est plus des effondrements à deux chiffres comme en 2022 pendant la crise de la grippe aviaire, mais la baisse est générale. 

Lire aussi : Lapin : la restauration à la rescousse de la filière ?

Le jambon de volailles progresse, pas les autres élaborés

Les panés frais de volaille ont continué leur recul, avec des volumes en baisse de 4 % par rapport à une année 2022 déjà en baisse. A relier avec la hausse de 12,9 % du prix moyen d’achat. Le jambon de volaille, lui aussi frappé par une forte inflation (+11,2 %) a néanmoins progressé en volume de 7 %, moteur de la charcuterie de volaille, catégorie plutôt en repli sinon. 

En viandes de boucherie, tout est dans le rouge

Le rayon viande de boucherie fraîche recule de 3,6 % en volume, avec un prix moyen d’achat en hausse de 9,2 %. 

Lire aussi : Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Pas de mieux pour les élaborés avec la viande hachée fraîche qui recule de 2,9 % et les saucisses fraîches à cuire de 4,4 %. La charcuterie se à peine porte mieux avec un déclin des volumes de 1,8 %.

Lire aussi : Consommation de porc : pourquoi ce retournement de tendance

Les produits tripiers résistent

Pour trouver des évolutions positives en volume il fait aller jusqu’aux abats. La catégorie est stable, le dynamique des abats de volaille (+4,3%) compense le petit repli des abats frais d’animaux de boucherie (-0,7 %). Seuls les abats de bœuf progressent (+5,3 %), pas le veau (-7 %), ni le mouton (-3 %) ni le porc (-1,6 %).

Lire aussi : « Les produits tripiers sont restés très abordables »

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio