Aller au contenu principal

Soulié Restauration perfectionne les recettes de Léo et Léa

L’entreprise aveyronnaise Soulié a attendu la réouverture des écoles pour proposer des pâtés Léo et Léa sans nitrite ajouté ni arômes artificiels. Dans des coupelles à longue conservation.

Une des recettes de pâté en coupelle sans nitrite ajouté ni arômes artificiels. © Soulié Restauration
Une des recettes de pâté en coupelle sans nitrite ajouté ni arômes artificiels.
© Soulié Restauration

Léo et Léa est une marque bien connue des grossistes de la restauration hors domicile. C’est celle de Soulié Restauration (20 millions d’euros de chiffre d’affaires), dont le siège est à Rodez (Aveyron). Les coupelles individuelles de pâtés, tartinables et salades Léo et Léa, avec des DLUO de 18 à 36 mois, sont très adaptées aux effectifs incertains des établissements scolaires et au protocole sanitaire de la restauration pendant l’urgence sanitaire. « Nos recettes plaisent bien en restauration scolaire et hospitalière, ce qui limite le gaspillage », souligne Laurence Dayen, directrice du marketing pour Soulié (groupe Cofigeo). Mais Soulié veut offrir bien davantage qu’un service. Dans quelques semaines sortiront les pâtés Léo et Léa sans sel nitrité, ni arômes artificiels, ni conservateurs. « Nous jouons sur les couleurs des épices. Nous prouvons que ces pâtés sont bons en allant les faire déguster dans les cuisines », indique Laurence Dayen.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Négociations commerciales : énième alerte de la filière porcine
Inaporc alerte sur l’effet ciseaux qui met à mal toute la filière française, notamment des éleveurs qui vendent à perte. Un seul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio