Aller au contenu principal

Recyclage : où iront les pots de yaourt en 2023 ?

L’extension des consignes de tri à tous les emballages ménagers en 2023 s’accompagne de la concrétisation d’une filière de recyclage des contenants en polystyrène, notamment de yaourt.  

© Syndifrais

Une excellente nouvelle de la fin d’année 2022 pour le syndicat des produits laitiers Syndifrais a été la désignation par Citeo, après appel d’offre, de deux opérateurs européens de recyclage des emballages ménagers en polystyrène (PS) : l’entreprise belge Indaver, à Anvers, et l’espagnole Eslava, à Valence.

Ces deux opérateurs développent des technologies différentes :

  • La pyrolyse pour la future usine Plastic2Chemicals d’Indaver, devant ouvrir en 2024 : la matière plastique est portée à haute température pour casser les chaînes de molécules. « Ceci permet de produire du styrène monomère avec lequel on peut refaire du polystyrène et des emballages en polystyrène, avec une qualité proche du PS vierge et donc aptes au contact alimentaire », explique Citeo dans un communiqué.
     
  • La destruction mécanique pour l’actuelle usine d’Eslava, en partenariat avec Valorplast. Eslava est déjà l'un des recycleurs historiques des emballages en polystyrène triés en France, via le recyclage mécanique.


A compter de 2024 80% des flux – au moins 10 000 tonnes par an - s’orienteront en Belgique et 20% en Espagne. « Cette filière est l’aboutissement d’un processus collectif inédit en Europe, par le consortium PS25 que nous avons initié en 2020 », se félicite la déléguée générale de Syndifrais Muriel Casé.

Le consortium PS25 (entreprises des secteurs des produits laitiers, viande et volaille et Citeo) vise l’objectif de la loi Agec de « tendre » vers 100% de recyclage des emballages ménagers en plastiques en 2025. PS25 avait validé au début de 2022 la faisabilité technique et économique de la création d’une filière de recyclage du PS, permettant notamment de revenir au contact alimentaire. La plupart des pots de yaourt sont en polystyrène ; ils sont fabriqués dans l’usine même et « sont les plus légers » du marché, souligne Muriel Casé.

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio