Aller au contenu principal

Négociations commerciales
Œufs : l’UGPVB appelle à une revalorisation sans délai

Dans un contexte de hausse des coûts de production pour tous les codes, l’organisation bretonne entame les négociations commerciales en demandant des hausses.

Rayon oeuf
© VP

Alors que les négociations commerciales s’ouvrent, la section œuf de l’UGPVB rappelle que la revalorisation des prix de ventes pour les centres d’emballages et les fabricants d’ovoproduits est « une question de survie vu qu’ils indexent leurs prix d’achat aux éleveurs sur l’évolution du coût alimentaire depuis longtemps ».

Or le prix des matières premières composant l’alimentation des poules pondeuses a augmenté de 32.5 % depuis octobre 2020, rappelle l’UGPVB. Aucun changement de tendance n’est attendu à moyen terme sur le marché de l’alimentation animale ; et dans les semaines qui viennent l’aliment devrait progresser de nouveau de 40 €/tonne estime l’organisation.

Une hausse des coûts plus forte en bio

L’UGPVB rappelle par ailleurs que l’œuf bio, en plus de subir la hausse des couts de l’alimentation animale, va être plus cher de 26 % à produire à partir de janvier et de l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation UE.

Une hausse urgente à mettre en œuvre

« Cette répercussion en cascade des coûts doit devenir une réalité SANS DELAI dans le cadre des négociations commerciales actuelles auxquelles les éleveurs seront très attentifs. Ils n’admettront pas la remise en cause de leurs contrats de vente si ce principe de partage équitable de la valeur n’est pas respecté par les clients situés à l’aval de la filière Œuf, et le feront rapidement savoir » interpelle l’UGPVB

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Collecte de lait : Lactalis, Sodiaal, Eurial et Savencia soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles
Par communiqué de presse ce 18 novembre, l'Autorité de la concurrence informe que ses services d'instruction ont procédé hier, à…
Collecte laitière : les 6 chiffres clés de l’automne 2022
Pour la première fois, en septembre, la collecte laitière française a dépassé son niveau de l’an dernier.
Infographie parue dans Les Marchés Mag de novembre 2022
[Infographie] Qui est leader sur le marché mondial pour les grands produits alimentaires ?
Les États-Unis sont les premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles et alimentaires. La France n'est plus que sixième. C…
"Viande : et si vous saviez...", un ancien boucher de la GMS dénonce les pratiques des magasins
Dans son livre, Laurent Richier, ancien boucher de la grande distribution, évoque quelques mauvaises pratiques au sein des rayons…
Pénurie oeufs : Pourquoi le manque d'ovoproduits ne va pas s’arranger
Les industriels de l’œuf avertissent le marché de l’aggravation du manque d’œufs, handicapant leur activité et la fourniture d’…
rayon vide pénurie
Pénurie alimentaire : quelles ruptures sur quels produits en octobre ?
Au mois d’octobre, le taux de ruptures en magasins a une nouvelle fois progressé pour atteindre 5,8% selon les dernières données…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio