Aller au contenu principal

Grippe aviaire et flambée des coûts
LDC se manifeste dans le contexte d’exception

Le groupe volailler et traiteur prévient de probables difficultés de livraison et de l’aggravation du renchérissement des coûts.

 

LDC met tout en oeuvre pour maintenir ses activités.
© Direction des ressources humaines de LDC

Le « contexte sanitaire et économique inédit » pousse le groupe LDC à communiquer sur ses dispositions.

  • Pour faire face à l’influenza hautement pathogène touchant les Pays de la Loire, il « a d’ores et déjà mis en place les premières mesures de réorganisation de la production afin de limiter la baisse des volumes. Les régions indemnes viendront aider les régions sinistrées dans la mesure de leurs possibilités », informe-t-il par voie de communiqué. Il n’exclut pas d’avoir à fermer temporairement des sites de production.

Voir le dossier : Grippe aviaire 2021-2022
  • Pour faire face à la flambée du cours des matières premières, emballages, énergies et carburant, encore aggravée par les conséquences de la guerre en Ukraine, il évalue une hausse de prix de revient de 35%. « A fin mars, près de la moitié aura été compensée par les revalorisations tarifaires acceptées par nos clients», indique-t-il, ayant bon espoir d’obtenir le complément nécessaire dans les semaines à venir, « nos clients ayant pris la mesure des enjeux qui conditionnent aujourd’hui la survie de la filière avicole française », rassure-t-il.

LDC rassure ses investisseurs et clients sur le fait que « la volaille restera la viande la plus compétitive ».

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

camion de collecte de lait en laiteries
Lait : 4 raisons d’attendre une reprise de la collecte en 2024

Après avoir reculé en 2023, la collecte de lait de vache conventionnel en France pourrait se reprendre en 2024.

Viande : Où sont les abattoirs menacés de fermeture en France, et pourquoi ?

Une douzaine d’abattoirs ferment chaque année, et la tension se renforce entre décapitalisation et hausse des charges,…

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Emmanuel Macron, lors de sa visite du salon, discutant avec différents syndicalistes agricoles
Prix plancher des produits agricoles : 6 questions sur leur possibilité

Emmanuel Macron au salon de l'agriculture 2024 a annoncé la mise en place rapidement de prix planchers dans les filières…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio