Aller au contenu principal

Lait bio : production et consommation ont évolué inversement depuis 2019

La collecte française de lait de vache biologique a fortement progressé ces deux dernières années alors que la consommation s’essouffle. Ailleurs en Europe, l’ambiance est meilleure.

10 % des volumes de lait bio seront réorientés
© Réussir

Sur les huit premiers mois de 2019, 670 millions de litres de lait biologique avaient été collectés en France. Deux ans plus tard, sur la même période, ce sont 844 millions de litres de lait bio qui s’affichent au compteur de FranceAgriMer. Soit, en deux ans, 174 millions de litres de lait supplémentaires, ou une hausse de 21 %. « Ces volumes de lait supplémentaires ont permis l’accroissement des fabrications de crème, de beurre et de fromages biologiques, alors que les fabrications de yaourts et de fromages frais ont reculé », rapporte FranceAgriMer.

Recul des achats par rapport à 2019

Dans le même temps, la consommation a subi une évolution assez contraire. FranceAgriMer rapporte que les quantités achetées de produits laitiers biologiques (au lait de vache) ont reculé entre 2019 et 2021 sur presque toutes les catégories. Trois exceptions : la crème reste stable (+0,1 % en deux ans), les fromages résistent (+1,6 %) et les desserts sont plébiscités (+20 %). Mais en lait liquide, les quantités reculent de 4,7 %, le beurre peine à se maintenir (-0,6 %), les yaourts chutent de 9,1 % et les fromages frais de 15,8 %. « Les produits laitiers biologiques seraient pénalisés par la concurrence d’autres labels (AOP, local) », estime FranceAgriMer.

Dans le même temps, les achats de produits laitiers conventionnels progressaient, sauf en yaourt et lait qui ne reculaient tout de même pas autant que leurs homologues bio.

© FranceAgriMer

Dans ce contexte de marché assez tendu, le prix du lait payé au producteur est resté stable en moyenne sur les huit premiers mois de l’année, comparé à l’an dernier.

Hausse de la collecte bio en Europe

Chez nos voisins aussi l’heure est à la hausse, quoi que plus modérée. Ainsi en Allemagne, le marché est serein, sur les huit premiers mois de l’année, les volumes progressaient de 3,7 % par rapport à une année 2020 qui affichait déjà +3,9 %. Le prix du lait a néanmoins augmenté, suivant le prix conventionnel. « En août 2021, le prix a atteint 481,6 €/1 000 l, en hausse de 20,8 € par rapport à août 2020 », rapporte FranceAgriMer. En Autriche, la collecte progressait de 1,4 %, les prix payés aux producteurs grimpaient aussi. Au Danemark, la hausse était de 4 % sur la période.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Denis Lambert va passer la présidence du directoire de LDC à Philippe Gelin
Prenant sa retraite en 2023, Denis Lambert va céder progressivement la présidence du directoire du groupe volailler et traiteur…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Lait bio : production et consommation ont évolué inversement depuis 2019
La collecte française de lait de vache biologique a fortement progressé ces deux dernières années alors que la consommation s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio