Aller au contenu principal

Matières premières de l’alimentation animale en hausse continue
Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage

Le Snia, syndicat des fabricants d’aliments composés, annonce des hausses inévitables de l’alimentation animale et signale le manque de matières premières sans OGM et biologiques. Il souhaite que les chaînes de valeur prennent en compte ces fondamentaux.  

François Cholat, président du Snia, souligne que les fabricants d'aliment n'ont pas de marge de manoeuvre.
© Agra

La hausse générale des prix des matières premières a entraîné une augmentation du panier moyen des matières premières valorisées en alimentation animale de plus de 30% en 12 mois (Selon indice IPAA – La Dépêche). La nouvelle campagne commence avec des cours élevés et très volatils. Le Snia rappelle que le prix des aliments composés dépend à 80% du prix de ces matières premières et que le résultat net des fabricants est proche de 1%, ne laissant aucune marge de manœuvre.

"Baptême du feu" pour Egalim

Alors que même les micronutriments sont chers, le président du Snia François Cholat voit dans cette conjoncture inédite « un baptême du feu » pour les dispositifs législatifs construits depuis 10 ans dont la loi Egalim.

Les filières garanties « nourri sans OGM » sont encore plus affectées car manquant de tourteaux de soja depuis plusieurs mois. « La prime « sans OGM » sur le tourteau de soja est passée de 85 €/t en 2020 à 280 €/t en mai 2021 », illustre le communiqué du Snia. En élevage biologique également, « le marché se développe mais les marchés des matières premières ne sont pas fluides », constate le Snia ; une réalité qu’il voudrait « objectiver » en construisant un indicateur spécifique de l’alimentation biologique des animaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Pénurie alimentaire : lait et produits laitiers seront-ils les prochains concernés ?
Collecte de lait de vache en repli, sécheresse en vue, les industriels s’inquiètent pour leurs approvisionnements cet été. Le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio