Aller au contenu principal

Grippe aviaire : la filière volaille face à « la plus grave crise sanitaire de son histoire »

Anvol, l’interprofession Volaille de chair, alerte sur les répercussions du violent épisode de grippe aviaire que subit la France et appelle le consommateur à la compréhension et l'Etat à l'aide.

© Pascal Le Douarin

Alors que les foyers d’influenza aviaire hautement pathogène se multiplient en Vendée l’interprofession rappelle la gravité de la situation.

Les Pays de la Loire sont la deuxième région de production de volaille en France avec notamment :

  • 20 % de la production nationale de poulet
  • 20 % de la production nationale de dinde
  • 75 % de la production nationale de canard à rôtir
  • 90 % de la production nationale de pintade standard
Voir le dossier : Grippe aviaire 2021/2022

« Facteur aggravant : cette région est également cruciale puisqu’elle concentre le nombre le plus important de sélectionneurs, d’élevages de reproducteurs et de couvoirs, indispensables pour fournir les élevages en poussins et canetons dans toute la France et à l’international », ajoute Anvol.

Appel à la compréhension des consommateurs et l’aide de l’État

Cette crise violente intervient alors que les coûts de production battaient des records et connaissent une nouvelle envolée dans le sillage de la guerre en Ukraine. « C’est pourquoi, les professionnels réunis au sein de l’Interprofession Anvol appellent tous les consommateurs à faire preuve de compréhension vis-à-vis des éleveurs et des entreprises du secteur, en prenant en considération toutes les conséquences de cette crise majeure ». L’interprofession rappelle que si les éleveurs sont les premiers touchés « sur le plan économique et psychologique » tous les maillons sont concernés et demande à l’Etat « la mise en place et le versement rapide d’indemnisations pour les éleveurs en grande détresse financière ainsi que pour les entreprises du secteur impactées ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau au groupe LDC pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio