Aller au contenu principal

Bio, label, équitable « le prix est un critère important, mais la visibilité en magasin aussi »

Les volumes vendus de produits alimentaires bio, équitable et sous label ont reculé en 2023. Un effet de l’inflation qui pousse les ménages à descendre en gamme, mais aussi de la réduction de l’offre sur ces segments, selon Circana.

Si les produits "plus responsables" se voient moins en rayon, les consommateurs les achètent moins.
© Généré par l'IA

Descente en gamme et réduction des volumes, voilà les deux phénomènes majeurs de la consommation en 2023, année toujours très marquée par l’inflation et les arbitrages qu’elle pousse les ménages à effectuer. « Cette situation pénalise fortement la consommation responsable », explique Juliette Favre, Insights Manager pour le panéliste Circana

La réduction de l’offre responsable fait chuter les ventes

En jambon label, la baisse des assortiments pèse sur les ventes

« Les ventes de jambon cuit classiques ont reculé, en volume, de 1,7 % en 2023. La baisse est de 15 % pour les jambons label rouge et les jambons issus d’élevages responsables », révèle Juliette Favre, qui continue « certes, leur prix moyen de vente est de 30 à 40 % plus cher que le jambon ordinaire, ce qui joue, mais l’offre en magasin a aussi été réduite, de 17,5 % pour les jambons d’élevages responsables, de 6,7 % pour le label rouge ». 

Lire aussi : Le jambon sans nitrite gagne du terrain

Les œufs plein-air profitent d’un gain de visibilité

Mais tous les produits alternatifs n’ont pas dévissé pendant la crise. Ainsi les achats des ménages d’œufs plein-air ont-ils décollé l’an dernier. « Le prix est un critère important, mais la visibilité en magasin aussi, or les œufs-plein air ont bénéficié de la réduction de l’offre en œufs bio », explique Juliette Favre. Malgré un positionnement prix plus élevé que les codes 2 et 3, « les ventes ont bondi, car on les voit plus » résume l’analyste. 

Lire aussi : 3 leviers face à la baisse des assortiments en magasins

Lire aussi : La consommation alternative progresse malgré l’inflation

Les laits équitables résistent dans un rayon en berne

Troisième exemple, les laits équitables, à l’exemple de C’est qui le patron ?, les éleveurs vous disent merci ou FaireFrance. Ces offres promettant une rémunération plus juste des éleveurs laitiers pèsent pour 20 % du rayon, selon Circana. « Ces laits ont progressé de 2,1 % en volume en 2023, alors que les laits non-équitables entiers, demi-écrémé et écrémés reculaient de 0,6 % », note l’analyste, qui termine, « Ils ont un positionnement prix à peu près similaire aux produits non équitable, avec des emballages simplifiés et moins onéreux. Ils gagnent de la visibilité en rayon. De quoi voir les ventes progresser ».

Lire aussi : Commerce équitable : des pistes pour payer moins cher 

Le local plie mais reste un enjeu fort

« Le local reste une promesse forte » assène Juliette Favre. Certes, les ventes ont reculé, mais moins que d’autres segments, « les distributeurs ont moins rationalisé cette offre », continue-t-elle, ce qui explique la chute moins prononcée.

Lire aussi : Approvisionnement : pourquoi miser sur le local est peut-être un pari gagnant

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio