Aller au contenu principal

Une brèche se comble dans les lignes tarifaires
Avancée contre les importations abusives de poulet ukrainien

A une large majorité, les eurodéputés ont donné leur accord mardi 26 novembre pour modifier les préférences commerciales sur la volaille en faveur de l’Ukraine. Il s’agit de fermer une brèche dans les lignes tarifaires qui permet aux poitrines de poulets, découpes sensibles, d’être importées à droit nul sous la forme de « coffres » (poitrine avec 2 os).  Ces derniers sont transformés dans l’UE. Depuis l’entrée en vigueur de l’accord d’association en 2016, les importations totales de volaille d’Ukraine ont ainsi progressé de 42 000 t (2015) à quelque 140 000 t (attendues pour 2019).  

Le Parlement a voté pour un nouveau régime douanier proposé par le Conseil et qui a déjà fait l’objet d’un accord avec l’Ukraine en août 2019. Aux termes de cet accord, les découpes importées sans droit entrent dans un contingent tarifaire global à droit nul de 18 400 tonnes (20 000 t en 2021), qui sera augmenté de 50 000 tonnes. Au-delà, elles seraient soumises au droit applicable à la nation la plus favorisée de 100,8 euros/100 kg de poids net.

Selon les industriels européens de la volaille de chair, représentés par l’Avec, cet accord est un moindre mal qui va stopper la croissance des importations à droit nul d’Ukraine. Afin de ne pas reproduire les effets d’une autre brèche, aujourd’hui comblée, où s’étaient infiltrées les viandes saumurées de Thaïlande et du Brésil.

 

Lire aussi : Un morceau de poulet source de discorde

Les plus lus

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

vue de haut, une carte de France dessinée avec du blé, du beurre, des oeufs, de la viande, du fromage, des pommes, des tomates, du soja, du saumon
Souveraineté alimentaire : quelles sont les fragilités françaises ?

Un rapport du gouvernement évalue la souveraineté alimentaire de la France et dévoile des zones de fragilité préoccupantes.…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio