Aller au contenu principal

Coûts de production
Aliment : quelles filières animales réussissent à répercuter les hausses ?

Agreste publie un tableau de bord sur la répercussion des coûts de production dans les filières d’élevage avec les données du début d'année, c'est à dire avant le nouveau bond lié à la guerre en Ukraine. Pour les viandes blanches, le compte n’y est pas !

Les prix de l'alimentation animale devraient progresser de nouveau dans le sillage de la guerre en Ukraine.
© Réussir archives

Alors que les coûts de l’alimentation animale augmentent dans toutes les filières depuis fin 2019, Agreste se livre à un calcul pour voir dans quelle mesure les prix sortie élevage compensent cette hausse.

En bovins de boucherie, le compte y est

Les prix des gros bovins de boucherie ont fortement augmenté en 2021. Dans ce contexte, selon les calculs d’Agreste, « en janvier 2022, sur un an, la hausse du prix à la production bovine (17,7 %) compense la hausse du coût de l'aliment (14,4 %) »

Sur les graphiques suivants, il y a compensation chaque fois que la courbe bleue (prix à la production observé) est au-dessus de la courbe rouge (prix de compensation théorique) et inversement.
© Agreste

 

En lait, forte amélioration depuis fin 2021

En janvier 2022, sur un an, la hausse du prix du lait à la production (13,4 %) dépasse et compense la hausse du coût de l'aliment (13,2 %), calcule Agreste.

© Agreste

Sur ce graphique, on s’aperçoit que la courbe bleue s’est particulièrement écartée de la bleue depuis le début d’année 2022.

En porc, le prix ne compense pas la hausse de l’aliment

En janvier 2022, sur un an, le prix du porc à la production augmente (2,1 %) mais ne compense pas la forte hausse du coût de l'aliment (18,0 %) explique Agreste.

© Agreste

 A noter que ces derniers jours, le marché du porc s’est fortement retourné avec des prix en forte hausse.

Le poulet encore dans le rouge

En janvier 2022, sur un an, la hausse du prix du poulet à la production (5,4 %) ne compense pas la hausse du coût de l'aliment (16,1 %) annonce Agreste.

De très fortes hausses à venir en alimentation animale : Les fabricants d’aliment du bétail sont unanimes et inquiets, les conséquences de la guerre en Ukraine vont se voir rapidement sur les factures. L’approvisionnement est perturbé et les prix s’envolent. Les prochains mois vont voir les prix grimper fortement. Ainsi pour les filières animales, il faudra répercuter de manière substantielle ces nouvelles envolées.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Infographie parue dans Les Marchés Mag de novembre 2022
[Infographie] Qui est leader sur le marché mondial pour les grands produits alimentaires ?
Les États-Unis sont les premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles et alimentaires. La France n'est plus que sixième. C…
Collecte de lait : Lactalis, Sodiaal, Eurial et Savencia soupçonnés de pratiques anticoncurrentielles
Par communiqué de presse ce 18 novembre, l'Autorité de la concurrence informe que ses services d'instruction ont procédé hier, à…
Collecte laitière : les 6 chiffres clés de l’automne 2022
Pour la première fois, en septembre, la collecte laitière française a dépassé son niveau de l’an dernier.
"Viande : et si vous saviez...", un ancien boucher de la GMS dénonce les pratiques des magasins
Dans son livre, Laurent Richier, ancien boucher de la grande distribution, évoque quelques mauvaises pratiques au sein des rayons…
rayon vide pénurie
Pénurie alimentaire : quelles ruptures sur quels produits en octobre ?
Au mois d’octobre, le taux de ruptures en magasins a une nouvelle fois progressé pour atteindre 5,8% selon les dernières données…
En route vers Egalim3 ? : Les 4 points de la nouvelle proposition de loi déposée à l’Assemblée nationale
A la veille du début des négociations commerciales 2023, une proposition de loi vient d’être enregistrée à la Présidence de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio