Aller au contenu principal

Restauration
« 100 % des blés pour McDonald's sont labellisés CRC »

Rémi Rocca, directeur des achats, de la qualité, de la logistique et de l'environnement chez McDonald’s France, explique les critères d’achat pour ses matières premières. Le sans-résidu de pesticides fait partie des objectifs visés.

Rémi Rocca est directeur des achats, de la qualité, de la logistique et de l'environnement chez McDonald's France.
© McDonald's France

La rédaction : Que représente la commande d’achats de matières premières agricoles chez McDonald’s France ?

Rémi Rocca : Ces achats pèsent pour 715 millions d’euros par an pour environ 1,8 million de repas servis chaque jour dans 1 500 restaurants en France. 70 % de ces achats sont d’origine France, une progression de 30 % en valeur en dix ans et pratiquement 100 % sont d’origine Europe. Au total, ce sont 39 096 éleveurs et agriculteurs français qui contribuent à fournir ces matières premières agricoles à McDonald’s, dont 3 043 ont signé un contrat avec l’entreprise.

La rédaction : Parlez-nous plus particulièrement des critères en vigueur chez McDonald’s pour les achats de céréales.

R. R. : Depuis 2010, 100 % du blé utilisé par McDonald’s est d’origine France. Pour cette récolte 2019, 100 % de nos blés sont désormais labellisés Culture raisonnée et contrôlée (CRC). Cela représente 39 000 tonnes de blé qui servent à fabriquer environ 90 % de nos petits buns confectionnés par Bimbo. 550 agriculteurs et 7 600 hectares sont engagés dans cette démarche avec des prix fixes du blé sous contrat de trois ans. Grands Moulins de Paris, Grands Moulins de Strasbourg et les Moulins Soufflet sont nos minotiers ; et les coopératives agricoles de Boisseaux et de Puiseaux, Val de Gascogne, Val France, Limagrain, Agropithiviers et La Dauphinoise les approvisionnent. La démarche liée à la charte CRC s’intègre dans notre stratégie de transition vers l’agroécologie (réduction des émissions de gaz à effet de serre ; préservation de la ressource en eau en quantité et qualité ; maintien de la biodiversité). Dans le cadre de notre plan Cap 2023, nous travaillons aussi sur la notion du sans-résidu de pesticides. Dans l’ensemble, nous regardons aussi ce que propose la démarche Haute Valeur environnementale (HVE).

La rédaction : Quid des autres principales matières premières ?

R. R. : En ce qui concerne le lait, mi-novembre, nous basculons la totalité des volumes de lait (4,5 millions de litres fournis par vingt-quatre élevages sous contrat) servant à fabriquer les glaces Les Frappés en lait répondant au cahier des charges de l’agriculture biologique avec notre groupement de producteurs partenaire Biolait (1 300 fermes adhérentes). Depuis dix ans, les yaourts du Happy Meal sont bios. Côté œufs, les volumes dont nous avons besoin pour lancer sur le plan national notre recette Egg McMuffin vont tripler d’ici à 2020 pour atteindre 20 millions d’unités. En 2020, nous avons donc décidé de renforcer notre partenariat avec la coopérative de Loué pour n’utiliser que des œufs issus de poules élevées en plein air et certifiés œufs fermiers label Rouge. Ceci vient compléter l’accord que nous avons sur les wings de poulet label Rouge 100 % origine France. Nous veillons aussi à ce que les viandes de poulet soient sans antibiotiques critiques. Enfin, nous travaillons aussi à 100 % avec le label Vergers écoresponsables pour nos pommes et nos poires.

A savoir

McDonald’s France en chiffres

Implantée il y a 39 ans en France
Aujourd’hui, dans 1 148 communes de l’Hexagone
70 000 salariés
5,1 milliards d’euros hors taxes de chiffre d’affaires

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Lait bio
Lait bio : hausse de la collecte de 8 % au premier trimestre

La France a collecté 292 millions de litres de lait bio au premier trimestre 2021 selon FranceAgriMer, 8 % de plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio