Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine
Volaille : flambée du coût de l’aliment en mars surtout pour les filières non OGM

La flambée des matière premières, exacerbée par la guerre en Ukraine, entraîne l'envolée des coûts de l'aliment volailles. Les filière non-OGM en pâtissent le plus.

© Andreas Göllner de Pixabay

Avec la guerre en Ukraine, les indices du coût de l'alimentation animale établis par l’institut technique de l’aviculture (l’Itavi), pris en compte dans les contrats négociés dans le cadre d'Egalim2 pour les volailles et les œufs ont été propulsé à un niveau record en mars.

En seulement un mois, les cours des matières premières entrant dans l’aliment des volailles ont flambé de 13 % pour le maïs et de 12,8 % pour le blé.  En tourteaux, les cours ont bondi de 10,6 % pour le soja, de 7,3 % pour le soja non-OGM, de 15,3 % pour le tournesol et de 16,9 % pour le colza. Les cours ont aussi progressé pour la pulpe de betterave (+ 0,6 %) et la luzerne (+ 0,7 %).

De quoi provoquer l’envolée des indices Itavi pour toutes les espèces. Ainsi entre février et mars, les hausses sont estimées à +10,4 % pour le poulet standard et la dinde, +11,3 % pour le canard gras, +10,7 % pour le canard à rôtir, +10,9 % pour la pintade et +11,3 % pour la poule pondeuse. A noter que les filières non OGM affichent les plus fortes hausses : + 12 % pour la poule pondeuse Label Rouge non OGM et +12,3 % pour le poulet Label Rouge non OGM.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

camion citerne de collecte dulait
Collecte laitière : les 5 chiffres à retenir de 2023

La collecte de lait de vache a reculé en France en 2023, tout comme les fabrications de produits laitiers.

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio