Aller au contenu principal

Marché européen
Viande bovine : recul de la production européenne

La production de viande bovine recule dans l’Union européenne, notamment sous l’effet de la baisse des abattages irlandais. Les exportations européennes ont au contraire progressé, malgré les frictions liées au Brexit.

Si le nombre de gros bovins abattus sur les huit premiers mois de 2021 dans l’Union européenne est sensiblement au même niveau que l’an dernier, la production de viande bovine n’en recule pas moins de 0,7 % sur cette période, à 4,4 millions de tonnes équivalent carcasse, selon les données de la Commission européenne. Une baisse à relier en premier lieu au recul irlandais puisque le pays affiche un repli de 7,8 % de sa production. La filière s’était préparée au Brexit et à la baisse de ses exportations vers le Royaume-Uni. D’autres pays affichent d’importants reculs, comme l’Allemagne (-1,6 %), la Pologne (-1,1 %) et la Belgique (-2,7 %). Aux Pays-Bas, la baisse n’est que de 0,5 %, mais le pays est pris dans la tourmente. Pour respecter les directives nitrates et phosphates de l’Union européenne, il doit drastiquement réduire son cheptel, mais le gouvernement peine à mettre en place des mesures et les éleveurs sont dans l’incertitude. La France réussit à maintenir sa production, tandis que l’Espagne (+5,6 %) et le Portugal (+6,7 %) progressent.

Sur le second semestre, la Commission européenne anticipe un rebond de la production. Les éleveurs devraient vendre pour profiter des prix records et limiter leur facture en alimentation animale.

Hausse des exportations, pas des importations

Les exportations de viande bovine de l’Union européenne ont été dynamiques sur la période janvier-septembre, en hausse de 5,4 % hors envois vers le Royaume-Uni. La baisse vers Hong Kong a largement été compensée par la bonne demande de notre deuxième client, le Ghana (+5,4 %), ainsi que des Philippines (+17,1 %) et de la Bosnie-Herzégovine (+20,1 %). Les exportations vers le Royaume-Uni ont, quant à elle, reculé de 21,4 % sur huit mois.

Dans un contexte de fonctionnement ralenti de la RHD avec la pandémie et de disponibilités limitées sur le marché mondial, les importations européennes ont reculé de 4,7 % sur neuf mois (toujours hors Royaume-Uni). Parmi nos principaux fournisseurs, seul l’Uruguay a augmenté ses envois (+22,6 %), Brésil et Argentine affichant, respectivement, des baisses de 8,7 % et 12,4 %. Les envois du Royaume-Uni ont chuté de 35,3 % sur huit mois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Infographie sur les pénuries dans l'alimentaire parue dans Les Marchés Mag de septembre 2022
[Infographie] Pourquoi tant de pénuries alimentaires en 2022 ?
Certains rayons sont vides et les consommateurs craignent les pénuries de plusieurs produits alimentaires. Pour les magasins, les…
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Le prix de revient des gros bovins a fortement progressé au premier semestre, dopé notamment par la hausse de l’énergie.
Combien l’Europe a perdu de bovins et de porcs en un an ?
La décapitalisation du cheptel bovin et la forte tension en production de porc liée à l’envolée de l’aliment et aux contraintes…
Energie : les industriels laitiers craignent pour la continuité de leurs activités
La Fédération nationale de l'industrie laitière (Fnil) appelle le gouvernement à mettre en place rapidement un bouclier tarifaire…
Un incendie a ravagé un enterpot de fruits et légumes à Rungis le 25 septembre
Mis à jour : Ce que l’on sait de l’incendie à Rungis
  Un incendie a ravagé un entrepôt de fruits à légumes à Rungis le 25 septembre, sans faire de victimes.
Un cas de grippe aviaire dans la zone IGP Volaille du Maine, la situation jugée alarmante
Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans un élevage situé dans la zone de Loué. Les scientifiques alertent sur une situation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio