Aller au contenu principal

Une carte des abattoirs normands pour faciliter la vente directe

La Région Normandie a mené une enquête sur ses capacités d'abattage et de transformation et publie une carte pour faciliter l'accès aux éleveurs à la vente directe.

Il n'y a plus d'abattoirs d'ovins dans le département de la Manche.
© L'Agriculteur Normand

Dans le département de la Manche, depuis la fermeture de plusieurs abattoirs (à Grandparigny et à Sainte-Cécile), les éleveurs évoquaient des difficultés à faire abattre leurs animaux. « Nous sommes dans une zone blanche pour certaines espèces », nous expliquait Christophe Osmont, porteur du projet d'abattoir mobile l'Abatt'mobile, dans le Viande Mag de décembre 2020. Avec la fermeture de l’abattoir de Saint-Hilaire (Essonne) et de la chaîne ovins du Neubourg (Eure), les moutons sont transportés sur des centaines de kilomètres. Les caprins partent en Vendée. Quant aux porcs élevés en Normandie, seuls 5 % y sont abattus, ils sont transportés dans les Yvelines ou en Région Bretagne.

Alors que le projet d'abattoir mobile est toujours en développement, Interbev Normandie, l'Association régionale interprofessionnelle porcine et la Région Normandie ont effectué un travail de recensement des ateliers, afin de donner une meilleure visibilité aux éleveurs souhaitant faire de la vente directe notamment.

18 abattoirs, 12 ateliers de transformation et de découpe

La liste des structures est disponible sur cette carte interactive :

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Denis Lambert va passer la présidence du directoire de LDC à Philippe Gelin
Prenant sa retraite en 2023, Denis Lambert va céder progressivement la présidence du directoire du groupe volailler et traiteur…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Lait bio : production et consommation ont évolué inversement depuis 2019
La collecte française de lait de vache biologique a fortement progressé ces deux dernières années alors que la consommation s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio