Aller au contenu principal

Viande
Un premier semestre atypique pour l’agneau

Chute des cours avant Pâques, rebond en avril, mise en avant de la production française et moindre recours aux viandes importées… Le marché de l’agneau a été mouvementé ces derniers mois, mais l'impact du Covid-19 a été contenu.

Evolution du prix moyen pondéré de l'agneau

À l’inverse de leur évolution traditionnelle, les cours de l’agneau français ont plongé quelques semaines avant Pâques. Le marché a très vite réagi à la crise engendrée par le coronavirus et au bouleversement de la demande lié à la fermeture du secteur de la restauration et aux mesures de confinement. Après avoir chuté de 7 % en quinze jours fin mars, les cotations ont rebondi en avril du fait d’une offre limitée. Déjà en repli de 3,7 % sur le premier trimestre, les abattages d’agneaux français ont reculé de 3,3 % en avril, à 440 157 têtes, selon une note Agreste.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[PPA-Covid-19] Porc : L’Allemagne dans le rouge

« C’est un cauchemar que vit tout le secteur porcin allemand aujourd’hui » déplore Matthias Kohlmüller,…

 © Rita Lemoine
Hausse des abattages de vaches laitières en août

68 269 vaches laitières ont été abattues au mois d’août, selon Agreste. C’est 6 % de plus que l’an dernier, même date. En…

Viande bovine : rebond des exportations françaises en juin

Après deux mois consécutifs de repli, les exportations de viande bovine sont reparties à la hausse en juin. Avec environ…

 © jette 55  sur pixabay
PPA : la fermeture du marché chinois, un choc pour le secteur porcin allemand

Le marché chinois représente un poids important dans les exportations de produits porcins allemands. Au premier semestre…

Viande de boucherie : bonne consommation en juillet

Les achats des ménages de viande de boucherie fraîche ont été bien orientés en juillet, poursuivant leur dynamique…

 © Virginie Pinson
Jeunes bovins : un marché toujours plombé

Le marché des jeunes bovins français ne parvient pas à sortir de son marasme. Il faut dire que l’export vers les marchés…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio