Aller au contenu principal

Viande bovine
Un commerce qui reste décevant

Le commerce de la viande bovine est ralenti. Ce n’est pas tant le manque de consommation qui pénalise le marché, mais plutôt la pression des importations et les mauvaises ventes à l’exportation.

La consommation de viande bovine ne se porte pas aussi mal que le disent les vegan. Pour preuve, selon les données de Kantar rapportées par FranceAgriMer, les achats des ménages de viande de bœuf pour leur consommation à domicile ont progressé de 1,1 % sur les huit premiers mois de l’année, malgré une hausse de 2,1 % du prix moyen d’achat, tirés par les achats de pièces à griller et rôtir (+2,2 %). Ces achats, essentiellement réalisés en grande surface ou en boucherie traditionnelle, sont en très grande partie constitués de viande française. Mais ils ne sont qu’une des pièces du puzzle de la consommation de viande dans son ensemble, qui comprend aussi la viande utilisée dans les plats préparés et celle consommée dans la restauration hors domicile. Or, dans ces segments, la viande française doit lutter face aux importations.

Pression des importations

Les importations françaises de viande bovine ont progressé de 3,5 % sur les sept premiers mois de l’année, à 200 373 téc, selon FranceAgriMer. L’Irlande a notamment fortement développé ses envois (+14,8 %), d’une part, du fait de la hausse de ses disponibilités, mais aussi afin de chercher des débouchés autres que britanniques à la veille du Brexit. Or, les prix irlandais sont bien inférieurs aux prix français, de quoi semer le trouble sur le marché. Dans le même temps, les opérateurs constatent des difficultés sur le marché export, que confirment les chiffres des douanes, indiquant une baisse de 6,2 % à 129 119 téc. Les envois à l’Italie ont reculé de 7,4 %, du fait de la concurrence de la Pologne qui en est devenue le premier fournisseur devant la France. La Grèce se maintient (+0,5 %), mais les envois vers l’Allemagne reculent de 7 %, faute de consommation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Lait bio
Lait bio : hausse de la collecte de 8 % au premier trimestre

La France a collecté 292 millions de litres de lait bio au premier trimestre 2021 selon FranceAgriMer, 8 % de plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio