Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Supply chain
Transports : les prestations se renégocieront

Les entreprises agroalimentaires font face à des transporteurs pressés de rentrer dans leurs frais depuis le début du confinement. Deux options : accepter une augmentation forfaitaire ou renégocier.

STG et STEF avaient annoncé à leurs clients une hausse rétroactive de leurs tarifs depuis le début du confinement. © STG
STG et STEF avaient annoncé à leurs clients une hausse rétroactive de leurs tarifs depuis le début du confinement.
© STG

Les organisations de l’industrie alimentaire, Ania et Feef, ont vigoureusement réagi aux annonces d’augmentation tarifaires des transporteurs, pendant la 2e semaine de confinement. La Feef s’est fait porte-voix des PME auprès d’Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, ministre de tutelle des transporteurs. « Les hausses tarifaires demandées vont de 8,5 % à 25 % et sont souvent unilatérales (soit non négociables) et rétroactives », a signalé le président de la Feef, Dominique Amirault dans sa lettre ouverte. « Nous sollicitons votre action pour appeler les entreprises de transport et de logistique à un moratoire dans les demandes de revalorisation conjoncturelle des tarifs liée à Covid-19 […] », a-t-il ajouté. Alors que des transporteurs revenaient sur leurs demandes, le Comité national routier publiait à la fin mars une grille destinée à aider les contractants à réévaluer les tarifs ainsi que les prestations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les transporteurs veulent intégrer un pied de facture Covid

Cinq organisations professionnelles de transporteurs (FNTR, OTRE, TLF et Unostra) ont réclamé hier au gouvernement dans…

Le règlement bio européen harmonise les règles au sein de l'UE, qui donnent droit à l'apposition de la feuille étoilée.  © DR
Le règlement bio européen prend du retard
La commission agricole du Parlement européen souhaite repousser d’un an l’entrée en vigueur du règlement européen sur la…
SRP et promotions : vers une rallonge de 18 mois

L’Assemblée nationale a adopté vendredi 15 mai l’…

Produits bios sous serres chauffées : les Français sont passés à côté de la réglementation

Depuis le 1er mai, les tomates, concombres, courgettes, aubergines et poivrons bios français cultivés sous…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio