Aller au contenu principal

Pays de la Loire : Proxinnov sensibilise les IAA


Les adhérents de la PRI peuvent utiliser 4 robots dont l'un de marque Stäubli.
La plateforme régionale d'innovation dédiée à la robotique dispose d'une cellule d'essais pour l'agroalimentaire. Elle constitue un groupe de travail pour tenter de lever les freins des industries agroalimentaires. Témoignage.

La PRI (plateforme régionale d'innovation) Proxinnov est née en 2013 à La-Roche-sur-Yon. Dédié à la robotique industrielle, cet outil régional vise à rapprocher économie, recherche et formation. Ses missions sont la sensibilisation à la robotique et l'accompagnement des PME-PMI dans leurs projets. La plateforme est dotée d'un plateau technique de 600 m2 , unique en France. Les adhérents de la PRI peuvent y utiliser quatre robots dont l'un, de marque Stäubli, est conçu pour l'industrie agroalimentaire. Ce robot six axes peut découper, enduire, attraper des produits nus ou mous, changer ses outils et se laver seul à grandes eaux. D'une dimension de 30 m2 , réfrigérée, la cellule agroalimentaire est tout juste en voie de finalisation, alors que les autres équipements fonctionnent depuis des mois.

Les industriels sont restés sur des notions de coût élevé

Atelier d'échanges en juin

Si les gros acteurs comme Fleury Michon ou Sodebo ont discrètement franchi le pas, les freins restent importants chez les PME de la filière, convient Jocelyn Lucas, directeur de Proxinnov. « Ils peuvent être psychologiques, liés à l'emploi ou techniques. Les industriels sont aussi restés sur des notions de coût élevé, alors qu'ils ont baissé », rapporte-t-il. De leur côté, les intégrateurs régionaux de robots se sont peu développés vers les entreprises de l'agroalimentaire. C'est pour rompre ce cercle vicieux que Proxinnov constitue un groupe de travail spécifique, rassemblant sociétés ayant développé une compétence dans la robotique liée à l'IAA (Gébé2, Ouest Agro Technologie, Huguet, RobApps, Visio Nerf…) et acteurs de cette industrie. La PRI s'appuie sur Cap Aliment, Valorial et le CTCPA pour mettre en œuvre cette action. Les besoins de PME des secteurs boulangerie-viennoiserie-pâtisserie, confiserie, viande et transformation ont déjà émergé. Nicolas Pouclet, chargé d'affaires de Proxinnov, indique que l'un des premiers projets portés par la cellule IAA pourrait concerner « le nappage sur de la viennoiserie-pâtisse-rie ». « L'intérêt d'une plateforme comme la nôtre est de montrer que l'on est sur des choses accessibles », insiste Jocelyn Lucas. Pour en convaincre les IAA, la PRI organisera un atelier d'échanges en juin et un évènement spécifique en novembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio