Aller au contenu principal
Font Size

Lait de montagne
Les briques Mont Lait dans les linéaires Leclerc et Carrefour

Les briques Les producteurs de lait de montagne sont en passe de réussir leur pari. Le lait de consommation identifié de leur propre marque vient de prendre place dans les premiers magasins. Mont Lait dans les linéaires Leclerc et Carrefour

© R.d

 

Les briques estampillées Mont Lait, la marque de l’association des producteurs de lait de montagne (APLM), devaient faire leur apparition début juin dans les linéaires des enseignes Leclerc et Carrefour. Un accord national a été signé avec les deux distributeurs afin que le lait soit référencé dans les centrales d’achat. Dans un premier temps, l’objectif est de distribuer ce lait UHT dans le Massif central, cœur de la zone de collecte, et dans le Sud-Ouest et, à terme, de le commercialiser sur l’ensemble du territoire national. Le prix de vente se situera entre les MDD et les marques nationales, plus proche de celles-ci. Un contrat de licence a également été signé avec l’entreprise Terra Lacta, qui conditionne le lait dans son usine de Theix (Puy de Dôme). En contrepartie d’une redevance, elle peut apposer la marque Mont Lait sur les briques. Cette plus-value, négociée avec les distributeurs, sera reversée à l’APLM qui en fera un triple usage : un tiers sera ristourné à Terra Lacta pour compenser les surcoûts de la collecte en montagne, un tiers ira aux producteurs sous forme de plus-value et le dernier tiers alimentera le budget communication de l’association pour assurer la promotion de la marque. Désormais, l’enjeu pour les producteurs, propriétaires de la marque et donc maîtres de la commercialisation du lait, est de lui faire prendre sa place dans les rayons.

 

« Le meilleur accueil à ces sympathiques envahisseurs »

 

Dans un premier temps, la communication sera ciblée sur les plateformes régionales et les magasins afin qu’il soit référencé et mis en avant. Les producteurs seront formés pour assurer des animations dans les magasins. Les mille adhérents (600 exploitations) de l’APLM représentent un total de 178 millions de litres de lait, soit un tiers du lait du Massif central sans valorisation spécifique. Du volume identifiée Mont Lait dépendra la plus-value qui leur sera retournée. Yannick Fialip, l’un des responsables de l’APLM, se veut résolument « optimiste » car cette démarche novatrice des producteurs est en phase avec les préoccupations des distributeurs, en recherche d’authenticité et de relocalisation des produits. Leclerc établit ainsi un partenariat plus affirmé avec des producteurs et Carrefour, déjà très présent sur le lait montagne avec sa propre marque, pourrait la remplacer par Mont Lait si celle-ci fait ses preuves. Terra Lacta enfin, qui n’a pas de marque nationale pour le lait de consommation, bénéficie ainsi d’une marque plus identitaire. Michel-Edouard Leclerc ne s’y est pas trompé. Dans son blog il s’enthousiasme pour « cette armée de producteurs laitiers motivés, prêts à envahir les supermarchés de France... pour y faire pacifiquement la promotion de Mont Lait. » Il invite les adhérents de son enseigne « à réserver le meilleur accueil à ces sympathiques envahisseurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Gaec Beau Soleil à Longes.
Les yaourts Né d’une seule ferme arrivent dans une centaine d’Intermarché

Les premiers yaourts de la start-up Né d’une seule ferme sont arrivés dans une centaine de points de vente Intermarché…

 © DR
Lait : prix en forte baisse aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande

Le prix du lait payé aux producteurs américains et néozélandais est en chute libre, selon Jean-Marc Chaumet, économiste à…

 © Annick Conte
Viandes : Fedev se projette dans la « France neutre en carbone de 2050 »

La fédération des industriels et grossistes des viandes de boucherie Fedev estime, dans son bulletin hebdomadaire du 17…

 © DR
Pour faciliter les marchés publics

Dans le Journal officiel de ce jour figure le…

Bruno Dufayet, président de la FNB, prévient "certaines entreprises et coopératives" d'une "attitude dangereuse" pour la filière bovine. © DR
Prix des gros bovins : la FNB en appelle à « certains opérateurs »

La Fédération nationale bovine (FNB) fait savoir par voie de presse que « certains opérateurs semblent ne pas avoir…

La DGCCRF informe clairement les acteurs du secteur agricole sur les exigences de respect du droit de la concurrence.  © Réussir
Un guide du droit à la concurrence dans le secteur agricole

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a mis en ligne sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio