Aller au contenu principal

Prospective
Les activités des start-up seront la norme en 2050

DigitalFoodLab a partagé ses travaux de prédiction de l’alimentation en 2050, pariant sur l’avènement des alternatives aux produits d’origine animale et sur l’attention des consommateurs quant à la nutrition.

Matthieu Vincent, cofondateur de DigitalFoodLab. © DigitalFoodLab
Matthieu Vincent, cofondateur de DigitalFoodLab.
© DigitalFoodLab

Pour imaginer à quoi ressemblerait l’alimentation de 2050, Matthieu Vincent, cofondateur de DigitalFoodLab, s’est basé sur l’idée que les activités des start-up d’aujourd’hui se seront imposées comme la norme dans trente ans – plus de 20 milliards d’euros étant aujourd’hui investis annuellement dans plus de 20 000 start-up. De cette idée en découlent quatre hypothèses. Premièrement, les alternatives aux produits d’origine animale seront produites à grande échelle, avec des prix du même ordre, voire inférieurs à la viande traditionnelle. Deuxièmement, la prise de conscience du lien entre changement climatique et modèle alimentaire grandit et permet une acceptation sociale des nouvelles protéines telles que la viande de culture ou les insectes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl reprend l’ancien abattoir GAD
Cooperl Arc Atlantique (Lamballe, Côtes d’Armor) a annoncé vendredi soir 2 avril la signature d’un accord par lequel il se porte…
La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
 © Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Serge Papin a rendu ce jour son rapport à Julien Denormandie et à Agnès Pannier-Runacher. © agriculture.gouv.fr
Serge Papin propose « un prix garanti cour de ferme »

Ex-patron de Système U, et missionné par le gouvernement pour améliorer le cadre des…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio