Aller au contenu principal

Projet de loi Climat
Le débat sur les menus végétariens dans les cantines à l’Assemblée nationale

En commission, les députés ont adopté hier l'article 59 du projet de loi Climat. © Assemblée nationale
En commission, les députés ont adopté hier l'article 59 du projet de loi Climat.
© Assemblée nationale

Le débat sur les menus végétariens dans les cantines, qui avait secoué la majorité il y a quelques semaines, a fait son retour de façon plus apaisée hier à l'Assemblée, lors de l'examen en commission du projet de loi climat. Après deux heures d'échanges, les députés ont validé l'article 59 proposant aux collectivités volontaires l'expérimentation de menus végétariens quotidiens, au choix, dans les cantines. La corapporteure LREM Célia de Lavergne s’est opposée aux amendements qui souhaitaient rendre cette expérimentation obligatoire.

Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, qui est intervenu en visio, en attendant le résultat d'un test PCR, a réitéré ses deux leitmotiv sur le sujet : la « liberté de choix » et la « montée en qualité » dans les cantines.

 

Dans la foulée, les députés ont adopté un amendement du LR Julien Aubert pour exclure le recours à la viande synthétique dans les cantines. Un amendement qui instaure aussi « la nécessité d’une diversité alimentaire ». « Il ne doit pas être permis d’imposer un menu végétarien », est-il ainsi inscrit dans l’exposé des motifs. « Mais c’est n’importe quoi cet amendement interdisant les menus végétariens pour tous contrairement aux recommandations nutritionnelles », a réagi sur twitter Gilles Pérole, maire adjoint de la mairie de Mouans-Sartoux et président d’Un plus Bio.

A noter enfin que les députés ont adopté l’introduction des produits issus du commerce équitable à la liste des produits éligibles en restauration collective considérés comme durable et de qualité.

Lire aussi : Les menus sans viande de Lyon validés par la justice

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl reprend l’ancien abattoir GAD
Cooperl Arc Atlantique (Lamballe, Côtes d’Armor) a annoncé vendredi soir 2 avril la signature d’un accord par lequel il se porte…
Du Simplement bon au Bio le responsable, Fleury Michon déploie une série d'arguments répondant à toutes les attentes. © Fleury Michon
Jambon : Fleury Michon revoit sa segmentation pour détrôner Herta
Le prix, le goût et l’engagement sociétal sont les trois attentes saillantes de consommateurs de jambon, selon la nouvelle équipe…
Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, s'attend à une ruée dans les restaurants pour leur réouverture. © Adrien Olichon sur Unsplash
Perspectives optimistes pour la restauration post-Covid
Les derniers mois ont été éprouvants pour la restauration, mais le secteur n’a pas autant reculé qu’on aurait pu le craindre,…
La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio