Aller au contenu principal

Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise

Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait biologique continue de progresser.

© Eilyps

La collecte de lait de vache biologique reste dynamique en France, progressant de 4,3 % sur les deux premiers mois de 2022, selon FranceAgriMer. Une croissance néanmoins moins impressionnante que celles à deux chiffres qu’on avait l’habitude de voir : +11,7 % en 2020, +10,6 % en 2021. Ce ralentissement est lié, d’une part, au tassement des arrivées de nouveaux producteurs. Les conversions ralentissent et certains producteurs au contraire se « déconvertissent » dans un contexte économique difficile. Mais aussi, d’autre part, à la hausse des coûts de production, notamment l’aliment, dont les éleveurs limitent la distribution. D’autant plus que les prix du lait bio sont peu incitatifs. « Les quatre principaux collecteurs (Biolait, Lactalis, Sodiaal, Agrial), qui représentent 70 % de la collecte nationale bio, appliquent des baisses comprises entre 5 et 15 €/1 000 l par rapport à l’an dernier » écrit l’Idele dans sa dernière note de conjoncture.

à retenir :

En 2021, la collecte de lait bio a atteint

1,23 milliard de litres

Soit une hausse de 11 %

Du conventionnel plus cher que du bio ?

Avec la forte hausse des prix du lait conventionnel et la nette saisonnalité des prix du lait bio, l’Idele pense que « le prix du lait conventionnel devrait temporairement rattraper, en avril/mai, celui du lait biologique », une inversion « passagère », mais symbolique après des années florissantes. Les producteurs français se sentent seuls dans ce contexte, puisque les prix du lait bio continuent de grimper en Europe. La collecte progressait bien moins fortement que ce soit en Allemagne, en Autriche ou en Scandinavie et la consommation se maintient mieux chez nos voisins nordiques.

Baisse des achats des ménages

Car c’est bien du côté de la demande que le marché est en panne. Les achats des ménages de produits laitiers biologiques pour leur consommation à domicile reculent davantage qu’en conventionnel. « Les ventes de beurre, de fromages et de crème enregistrent des chutes spectaculaires sur les 3 mois derniers mois (respectivement -21 %, -22 % et -30 % sur un an) », s’alarme l’Idele. Car dans un contexte inflationniste, les ménages jouent la sécurité dans leurs achats. Cœur de gamme et MDD retrouvent leurs faveurs, aux dépens du bio. « Le bilan annuel Kantar souligne que les indicateurs de suivi de la consommation sont tous dans le rouge : le taux de pénétration, le niveau moyen d’achat, le budget moyen d’achat et la fréquence d’achat reculent tous », rapporte l’Idele.

Un manque de demande qui rejaillit sur les fabrications qui stagnent malgré la croissance de la production. Les déclassements ont donc augmenté l’an dernier. Selon les calculs de l’Idele, c’est toute la collecte supplémentaire qui a été déclassée. La flambée des prix des produits laitiers conventionnels limite néanmoins l’impact économique de ces déclassements.

Les plus lus

usine de transformation du lait
Face à la baisse de la collecte, l’industrie laitière doit être « proactive », enjoint la Rabobank

Dans son dernier rapport, la Rabobank estime que la collecte laitière de l’UE pourrait baisser rapidement et incite les…

un graphique avec une courbe à la hausse, sur fond de grains de blé
L'Algérie et la sécheresse en Russie font monter les prix du blé tendre

Comment ont évolué les prix des céréales ces 7 derniers jours ? Les journalistes de la Dépêche-Le petit Meunier vous…

Xi Jinping et Emmanuel Macron
Chine : trois accords signés pour l’exportation agroalimentaire

La visite du président chinois à Paris a été l’occasion de la signature d’accords et de l’homologation de protocoles…

Volailles Label rouge, des mises en place toujours en baisse

Les mises en place de volailles Label rouge continuent de reculer au premier trimestre 2024.

« On ne s’en sort plus ! » le cri d’alarme des PME et ETI face aux complexités d’Egalim

La Feef, Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France, qui rassemble PME et ETI appelle à un choc de simplification…

pistolet matador en abattoir
Comment ont évolué les abattages d'animaux de boucherie au premier trimestre ?

Les abattages de bovins et de porcins ont reculé au premier trimestre par rapport à la moyenne de la même période de 2019 à…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio