Aller au contenu principal

(Mis à jour) La stratégie De la ferme à la table vue par les Américains

La stratégie Farm to fork est au cœur du pacte vert de l'Union européenne. © Capture d'écran Commission ...
La stratégie Farm to fork est au cœur du pacte vert de l'Union européenne.
© Capture d'écran Commission européenne

Au cœur du pacte vert, les stratégies « Farm to Fork » (De la ferme à la table) et sur la biodiversité « mettent en avant un équilibre nouveau et meilleur entre la nature, les systèmes alimentaires et la biodiversité pour protéger la santé et le bien-être de nos concitoyens, tout en renforçant la compétitivité et la résilience de l’UE », selon Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission européenne. Pour la compétitivité et la résilience, c’est loin d’être gagné si l’on en croit un récent rapport du Département américain à l’Agriculture (USDA). Selon les simulations de l’organisme américain, ces plans d’action pourraient mener à une réduction de 12 % de la production européenne et une hausse de 17 % des prix alimentaires. Pour autant, le revenu des agriculteurs européens baisserait de 16 %. Les importations européennes pourraient progresser de 2 % tandis que nos exportations chuteraient de 20 %. 22 millions de personnes supplémentaires pourraient basculer dans l’insécurité alimentaire de par le monde.

L’USDA a aussi simulé une plus large adoption de ces mesures. Dans l’hypothèse où tous les pays du monde optent pour cette stratégie, la production mondiale reculerait de 11 %. Les prix alimentaires mondiaux bondiraient de 89 %, mais le revenu des producteurs progresserait de 17 % (dont +15 % dans l’UE). Ce serait néanmoins 185 millions de personnes de plus qui basculeraient dans l’insécurité alimentaire. Il faut en revanche relever que ce rapport ne prend pas en compte les avancées escomptées sur l’environnement, la santé humaine et la biodiversité. L’objectif est de réduire de 50 % l’usage des pesticides, de 20 % celui des engrais, de 50 % celui des antibiotiques et de libérer 10 % des terres agricoles.

Mise à jour :

Le Think Tank européen Agriculture et Stratégies pointe, dans un rapport à télécharger ici, la mauvaise foi de l'USDA qui aurait exagéré les données sur l'insécurité alimentaire. En cause, un manque de volonté flagrant de l'autre côté de l'Atlantique pour faire évoluer les pratiques agricoles. Les Etats-Unis cherchent aussi à préserver leurs exportations vers une Union européenne déficitaire en certains produits, comme les protéines végétales. Et si les prix agricoles venaient à monter dans le monde, ce serait plutôt une bonne nouvelle pour la malnutrition, avance l'organisme, puisque 70 % des personnes qui souffrent de la faim sont des petits paysans !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le lait fait les frais du « bio à tout prix », selon la FRSEA des Pays de la Loire
Le syndicat agricole des Pays de la Loire déplore le début des baisses de prix du lait bio. Il accuse les entreprises et…
Des abattoirs français, espagnols, autrichiens et néerlandais déréférencés par la Chine
L'Ifip informe que certains abattoirs européens ont perdu leur agrément pour exporter vers la Chine.
Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage
Le Snia, syndicat des fabricants d’aliments composés, annonce des hausses inévitables de l’alimentation animale et signale le…
Veau de boucherie : les prix ont résisté à l’été

Les cours des veaux de boucherie ne se sont pas effondrés cet été, contrairement aux deux années précédentes. Cette…

Lactalis a réalisé 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour les produits laitiers en 2020.
Le français Lactalis devient numéro 1 mondial du lait
Le chiffre d’affaires pour les produits laitiers de Lactalis a dépassé pour la première fois en 2021 celui de Nestlé, selon un…
Christophe Fénart, président-directeur général de Nutridry. © Nutridry
[Mis à jour] Nutridry rachète la société Mada Foodservice
Comme nous l'annoncions en juin dernier, Nutridry a acquis Mada Foodservice, la troisième opération depuis la création du groupe…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio