Aller au contenu principal

Sécurité sanitaire
Grippe aviaire : la situation se dégrade dans les Pays de la Loire, des mesures sont prises

Le dernier point à date du ministère de l’agriculture décrit une diffusion rapide du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) dans deux départements des Pays de la Loire, importante région d’élevage de volailles.

© Pascal Le Douarin

Au 6 mars, le ministère de l’agriculture indique que 74 foyers de grippe aviaire ont été confirmés en élevages de volailles dans les Pays de la Loire, essentiellement en Vendée, et de nombreuses suspicions sont en cours d’investigation. La situation s’est rapidement dégradée la semaine dernière. L’Anses est en train d’évaluer les possibles causes de cette rapide diffusion.

Renforcement des mesures de précaution

Le ministère a décidé de renforcer les mesures sanitaires, après concertation avec l’ensemble des parties prenantes :

  •     Augmentation des capacités d’élimination des animaux avec 5 équipes déjà mobilisées et 1 équipe supplémentaire sur le terrain dès la semaine prochaine pour assurer les dépeuplements ;
  •     Suspension des expéditions de poussins et d’œufs à couver produits dans tous les couvoirs de la zone réglementée ;
  •     Dépeuplement des élevages de volailles autour des sites stratégiques (couvoirs, élevages de reproducteurs) dans un périmètre de 5km ;
  •     Élargissement de la zone de surveillance avec interdiction de mouvements et remises en place de volailles, sauf dérogation.

 

 

Une zone critique pour les poules et poulets : Alors que c’était surtout la filière foie gras qui avait été très touchée l’an dernier et en début d’hiver, les cas en Vendée accablent davantage la filière poulet de chair et poules pondeuses. Les Pays de la Loire sont la deuxième région productrice d'œufs en France, derrière la Bretagne. Des opérateurs de la filière œuf rapportaient en fin de semaine dernière devoir se réorganiser et manquer de matière première. L’inquiétude est aussi très grande pour l’impact sur la production à moyen terme puisqu’un couvoir est situé dans la zone et n’est plus en mesure de fournir les futures poulettes.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau au groupe LDC pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio