Aller au contenu principal

Volaille : « un plancher est atteint en Label rouge »

Un « plancher » a été franchi en volaille Label rouge, qui a vu baisser consommation et production en 2023. Le Synalaf espère une redynamisation en 2024.  

Bernard Tauzia, au Salon international de l'agriculture
Bernard Tauzia, au Salon international de l'agriculture
© Sheila Kolani

« Un plancher est atteint en  volaille Label rouge », a indiqué Bernard Tauzia, président du Syndicat national des Labels avicoles de France (Synalaf), aux Marchés à l’occasion du salon international de l'agriculture« Les mises en place ont baissé de 5% en 2023 par rapport à 2022 et de 15% par rapport à 2021. Il s’agit de la première inflexion majeure pour la filière. Nous avons déjà connu des crises mais pas d’une telle envergure », a constaté Marie Guyot, directrice du Synalaf. « Cette année, nous voulons stabiliser les mises en place, à 93 000 000 comme en 2023. Ensuite, nous espérons revenir aux niveaux de 2022, 97 000 000 », a complété Bernard Tauzia.

Lire aussi : Filmer les volailles label rouge : un bon plan pour emballer le consommateur

Relancer la consommation en volaille Label rouge

Et puisque hausse de la production rime avec hausse de la consommation, le Synalaf veut également gagner des parts de marchés, notamment en GMS son principal débouché (80%). En effet, en 2023 le syndicat n’a pas profité de l’engouement autour de la consommation de volaille (+3,6%), dopée par le poulet. En volaille sous signe de qualité, les achats des ménages ont même commencé à faiblir avant l’inflation et la perte du pouvoir d’achat a accentué cette tendance. Pour Bernard Tauzia, les prix pourraient afficher un repli « L’indice Itavi est en baisse. Les distributeurs doivent en tenir compte. Il faut que cette baisse soit répercutée aux consommateurs », a-t-il ajouté. 

 

Lire aussi : Les volailles festives Label rouge entre prudence et confiance 

Le Synalaf compte sur la mise en valeur de ses produits de qualité en rayon pour accroître ses ventes. « On constate un regain de dynamisme en magasin où la promotion a été relancée. Il reste un travail à faire sur la mise en rayon et la visibilité des produits. Il faut que l’étiquette Label Rouge soit visible, tout comme les différentes espèces », a indiqué Bernard Tauzia. 

Lire aussi : Pourquoi le porc Label Rouge manque-t-il de visibilité ?

Même ambitions à l'export « On espère retrouver un niveau d’exportation équivalent à 5% de la production, comme en 2022. Nous sommes tombés à 4% en 2023 », a conclu le président du Synalaf.

Lire aussi : Volaille label Rouge : des opportunités à l’export en Europe du Nord

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio