Aller au contenu principal

Volaille : la France toujours plus déficitaire

Le solde du commerce extérieur français en volaille s'est de nouveau dégradé au cours des neuf premiers mois de 2022.  Nos achats auprès des pays tiers bondissent, peut-on lire dans la dernière note de l'Itavi.

© Réussir

Les exportations françaises de viandes et préparations de volailles ont augmenté de 1,3 % en volume et de 19,5 % en valeur au cours des neuf premiers mois de l’année en comparaison à la même période l’année précédente, selon l'Itavi. Cette hausse est portée par les envois vers l’UE-27 (+11,6 % en volume) qui progressent avec le Brexit tandis que les exportations vers les pays tiers se tassent. Avec la grippe aviaire, elles étaient en baisse vers les Philippines (-100 %), Hong Kong (-75 %) et l’Afrique subsaharienne (-31 %). 

 

Échanges Français de viandes et préparations de volailles en volume sur 9 mois 2022  

Commentaire : les exportations françaises de poulet de janvier à septembre ont progressé de 3,2 % en volume et de 25 % en valeur sur un an.
© Itavi d’après douanes Françaises

Rebond des importations 

Les importations de viandes de volaille ont augmenté en volume de 12,4 % et en valeur de 47,6 %. La Pologne et la Belgique ont accru leurs envois respectivement de 31 % et 14 % au cours des neuf premiers mois de l’année. À l’inverse depuis le reste des pays communautaires, elles se sont contractées de 4 %, même période. En provenance des pays tiers, les importations ont fortement progressé (+37 %). En dehors de la hausse inédite enregistrée depuis le Royaume-Uni (+ 38 %), “c’est la première fois qu’on constate une si forte hausse des importations (+35 %), principalement en provenance du Brésil (+73 %) et l’Ukraine (+107 %)”, rapporte l’Itavi.  

Un solde des échanges toujours négatif  

Le solde des échanges de viandes et préparations de volaille reste négatif en volume (-291 050 téc) et en valeur (6872 M€) au cours des neuf premiers mois de l’année 2022. L'Itavi constate que le solde en valeur s'est dégradé plus rapidement (-88 M€). En effet, la forte hausse des prix à l’import (+31 %) n’était pas compensée par la progression des prix à l'xport (+18 %).  

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Grippe aviaire : ce que l'on sait des foyers dans les Côtes d’Armor
Un cas de grippe aviaire a été confirmé dans les Côtes d’Armor, à Saint-Connan fin janvier. Depuis, plusieurs autres foyers ont…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio