Aller au contenu principal

Viande : les 4 chiffres de la décroissance en Allemagne

Pour les filières viandes allemandes, tous les indicateurs sont en baisse, production, consommation, exportations mais aussi importations. Retour sur cinq ans de décroissance en porc et en viande bovine, alors que la volaille résiste.

La consommation de viande a chuté de 12 % en 10 ans en Allemagne
La consommation de viande a chuté de 12 % en 10 ans en Allemagne
© Bernd Dittrich

L’office fédérale de la statistique allemande livre un panorama des indicateurs de marché des filières viande (porc, bœuf et volaille).

-14 % : c’est la baisse de la production allemande de viande en 5 ans

Les abattoirs allemands ont produit 7 millions de tonnes de viande en 2022, c’est 8,1 % de moins qu’en 2021 et surtout une baisse de 13,9 % en cinq ans. Le porc affiche le plus fort recul, -18,5 % entre 2017 et 2022, suivi de la viande bovine, -12,8 %, tandis que la volaille réussissait à progresser de 1,8 %.

-12 % : c’est la baisse de la consommation de viande en 10 ans

En 2011, un Allemand consommait 62,8 kg de viande, en 2021, il n’en consommait plus que 55 kg, soit une baisse de 12,4 % sur une décennie. Près de 10 millions d’Allemands ne consomment plus de viande selon l’USDA.

-19 % : c’est la baisse des exportations allemandes de viande

L’Allemagne a exporté 2,9 millions de tonnes de viande et produits carnés en 2022, c’est 6,9 % de moins qu’en 2021 et surtout 19,3 % de moins que cinq ans plus tôt. Le porc allemand, poids lourd puisqu’il représentait la moitié des volumes exportés en 2017, a vu ses performances dégringoler, la quantité de viande de porc exportée a diminué d'un bon cinquième (-20,4 %) entre 2017 et 2022. Sur la même période, les envois de viande bovine ont chuté de 11,4 %. Cette chute s’explique par la baisse des cheptels mais aussi par l’arrêt des échanges avec la Chine. Le géant asiatique pesait pour près de 10 % des exportations de viande en 2017 et ne compte plus que pour 0,1 % en 2022. A noter que sur les cinq dernières années les exportations de volailles sont restées stables (-0,2 %).

-16 % : c’est la baisse des importations de viande de l’Allemagne

L’Allemagne a importé 2 millions de tonnes de viande en 2022, c’est 4,5 % de moins que l’an dernier et 15,9 % de moins qu’il y a cinq ans. Une tendance contraire à celle observée en France. Sur 5 ans, les achats de porc de l’Allemagne ont diminué de 24 %, ceux de bœuf de 12 % et ceux de volaille de 6 %.

Les plus lus

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

vue de haut, une carte de France dessinée avec du blé, du beurre, des oeufs, de la viande, du fromage, des pommes, des tomates, du soja, du saumon
Souveraineté alimentaire : quelles sont les fragilités françaises ?

Un rapport du gouvernement évalue la souveraineté alimentaire de la France et dévoile des zones de fragilité préoccupantes.…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio