Aller au contenu principal

Occitanie
Viande bio : « On ne peut pas tout passer en haché »

Les éleveurs de bovins à viande bio d’Occitanie déplorent une perte de valeur importante en raison du manque de développement et d’organisation de l’aval. Les transformateurs et distributeurs doivent notamment accélérer leur adaptation à cette nouvelle donne, selon Mathieu Maury, le 1er vice-président d’Interbio Occitanie et représentant de Bio Occitanie.

Les Marchés Hebdo : Concrètement, quelle est la situation ?

Mathieu Maury : Les bovins sont un enjeu phare pour notre filière viande bio en Occitanie. Certains exploitants élèvent des broutards en bio, puis voient leurs bêtes partir en Italie ou en Espagne pour être finalement vendues en viande conventionnelle. Il y a une perte de valeur importante pour l’exploitant ! La vache de réforme s’écoule bien : il y a de la demande de l’aval pour produire des steaks hachés bios. Mais nous avons plus de difficultés avec les bêtes plus nobles… On ne peut pas tout passer en haché ! La filière bovine est donc une priorité, mais il y a un manque pour tous les types d’élevage. Pour les ovins, les petits ruminants, la problématique est également réelle.

LMH : D’où vient le problème, selon vous ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio