Aller au contenu principal

Une filière et des plats cuisinés pour Hari&Co

À la suite d’un projet de filière de légumineuses bio en Rhône-Alpes, la marque Hari&Co s’étend aux plats cuisinés.

Les nouveaux plats cuisinés de la marque sont en partie réalisés à partir des produits issus d'une nouvelle filière de légumineuses bio en Rhône-Alpes.
Les nouveaux plats cuisinés de la marque sont en partie réalisés à partir des produits issus d'une nouvelle filière de légumineuses bio en Rhône-Alpes.
© Hari&Co

Aujourd’hui troisième marque du traiteur végétal après Herta, Garden Gourmet et Céréal Bio, Hari&Co lance ses premiers plats cuisinés à base de légumineuses françaises issues de l’agriculture biologique. Quatre recettes sont proposées au rayon frais des GMS : couscous aux falafels de pois chiches, boulgour aux lentilles vertes, dahl de lentilles corail et fettucine aux petits pois. Ces produits font suite à un projet de filière de légumineuses bio en Rhône-Alpes, lancé en 1999 et achevé en juin 2021, financé grâce à une cagnotte Miimosa.

Aujourd’hui, grâce à ce financement participatif, dix agriculteurs travaillent sur 60 hectares à produire des pois chiches et des lentilles bio. Hari&Co s’est engagé à acquérir l’intégralité de cette production (qui représente 20 % de ses approvisionnements à ce jour) à un prix défini à l’avance avec les agriculteurs, afin de leur permettre des revenus décents. « Notre ambition est de relocaliser en France une production durable et locale. Notre lieu de production étant localisé dans la Drôme, nous avons donc décidé de prendre part à un projet pilote de développement d’une filière de légumineuses bio dans la Région, en agissant sur deux niveaux, en garantissant un débouché local pour les exploitations qui nous rejoignent, en assurant un soutien technique et de la formation pour les agriculteurs », explique Benoît Plisson, cofondateur. Les nouveaux plats cuisinés de la marque sont en partie réalisés à partir des produits issus de cette nouvelle filière.

Les plus lus

« Les agriculteurs ont reçu consigne d'aller dans la grande distribution », Michel-Edouard Leclerc

Le patron du mouvement E.Leclerc s’est expliqué ce 5 février au micro de France Inter.

Lait : pourquoi la France a perdu en compétitivité

La filière laitière française descend à la troisième place en termes de compétitivité parmi les grands producteurs de lait…

Production de viande bovine en 2024, le vrai du faux

L’Institut de l’élevage a publié ses prévisions 2024 pour la production de viande bovine, qui devrait encore baisser, mais…

viande bovine
Près d’un quart de la viande bovine consommée en France est importée, d’où vient-elle ?

Les importations françaises de viande bovine se sont un peu tassées en 2023, reflet du manque de dynamisme de la consommation…

Les Labels rouge de bœuf limousin dans une mauvaise passe

La perte de volumes en labels Bœuf limousin junior et encore davantage en veau sous la mère inquiète l’association Limousin…

un femme d'âge moyen pousse son caddie au supermarché, elle hésite
Les tendances de consommation alimentaires de 2024 en 5 points

Après une année 2023 plombée par l’inflation, que réserve la consommation alimentaire des Français en 2024 ? Nielsen a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio