Aller au contenu principal

Ovins
Un marché international porteur pour l’agneau

Certes la demande en viande ovine manque de tonus en Union européenne, mais l’équilibre entre l’offre et la demande sur le marché international semble en mesure de garantir des prix plus élevés en 2020.

L’année 2019 a été difficile sur le marché français de la viande ovine, dominée par les incertitudes liées au Brexit et la pression des importations britanniques. Quelques facteurs internationaux laissent néanmoins augurer d’une année 2020 plus fluide. D’une part, trêve de tergiversation, le Brexit aura lieu le 31 janvier, avec une période de transition de 11 mois. Le quota néo-zélandais sans droit de douane devrait être partagé de manière équivalente entre l’UE et le Royaume-Uni, 114 000 tonnes chacun. Une solution vivement désapprouvée par la Nouvelle-Zélande pour son manque de flexibilité.

Par ailleurs, la production britannique pourrait reculer de 5 % en lien avec la baisse du cheptel. Et les exportations pourraient chuter de 15 % selon AHDB. Une baisse qui pourrait néanmoins être moins prononcée si la demande britannique manque de tonus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

© Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

© Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio