Aller au contenu principal

Cotation
Porc : un marché plutôt équilibré à la veille de Noël

Le marché du porc est équilibré sur plusieurs places européennes, exceptions en France, Italie et Pologne. 

Porc
Le marché du porc européen manque d'impulsion au lendemain de Pâques
© V. R.

A quelques jours de Noël, le marché du porc reste équilibré sur plusieurs places européennes. Résultat, la plupart des cotations sont stables. C'est le cas en Allemagne depuis dix semaines. “Le nombre de porcs livrés à l’abattoir augmente. Dans la perspective d’une semaine à venir raccourcie. Les animaux sont retirés rapidement pour éviter tout excèdent”. Le filet de porc est la pièce la plus plébiscitée par les Allemands. Toutefois, les volumes vendus seraient plus faibles que l’année précédente. C'est aussi le cas au Danemark, selon l’analyse de Mercolleida. Troisième semaine de reconduite en Espagne et nouvelle hausse des poids des porcs à tel poids que “pour la première fois de l’histoire ils ont dépassé les 93,5 kg de carcasse”, nous apprend Mercolleida. Cependant “le marché reste équilibré”. La demande est forte en Europe de l’Est

Lire aussi : Le Danemark n’est plus le deuxième exportateur de porc UE

Petite hausse en France  

En France aussi la demande reste vive et les abattoirs sont aux achats. La cotation est restée inchangée uniquement lundi. Jeudi, elle a enregistré une hausse minimum de 0,1 cent. “L’abattage devrait décroitre en seconde partie de cette semaine, à l’approche du week-end de Noël mais les reports ne devraient pas être trop importants d’autant plus qu’un regain d’activité est attendu rapidement pour satisfaire les besoins liés aux traditionnelles promotions de début janvier”, prévoit le Marché du porc breton.  

Des baisses en Italie et en Pologne  

En Italie, la grève des vétérinaires se poursuit. De ce fait, les abattages sont en baisse d’autant plus que le marché est excédentaire en porc. Même tendance en Pologne, la cotation chute “probablement parce que la campagne de Noël a commencé, tout comme les vacances. Les transports sont à l’arrêt". 

Les plus lus

Audition du pdg du groupe Bigard sur les raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France
Décapitalisation, Egalim, crise des abattoirs, tensions avec la GMS, Jean-Paul Bigard s’explique face aux députés

Le président-directeur général du Groupe Bigard a répondu pendant 2hoo aux questions des députés sur la souveraineté…

Emmanuel Besnier, PDG de Lactalis, devant trois députés de la commission d'enquête sur la perte de souveraineté alimentaire, le 6 juin 2024
Lactalis : « On est la cible de beaucoup d’attaques en tant qu’entreprise qui réussit », déplore Emmanuel Besnier

Le président-directeur général du Groupe Lactalis a répondu pendant 2h00 aux questions des députés lors d’une audition à…

camion de transport de bétail
Bovins : qui a profité de la réouverture du marché turc ?

Pour limiter la décapitalisation, le gouvernement turc a ouvert les importations d’animaux vifs et de viande bovine en 2023.…

carte de la vienne
Agneau : Bigard reprend l'abattoir Sodem du Vigeant

Jean-Paul Bigard a annoncé l'acquisition du premier abattoir d'agneaux de France. 

commercialisation de carcasses d'agneau Halal origine Royaume-Uni
RN, Nouveau Front populaire : que disent-ils sur l'abattage rituel

Le RN ne cache pas sa volonté d’interdire les produits halal et casher tandis qu’à gauche, il est évoqué des discussions avec…

David Saelens, président de la coopérative Novial et, au niveau national, de La Coopération Agricole Nutrition animale
Volaille : ce projet d'usine à Dunkerque qui inquiète la Coopération Agricole Nutrition animale

Le néerlandais De Heus souhaite implanter, sur le port de Dunkerque, une usine pour produire 400 000 t/an d’aliments pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio