Aller au contenu principal

Cotation 
Porc : baisse de l’activité d’abattage en France et en Allemagne 

Les cotations du porc français et allemand poursuivent leur hausse en semaine 7. 

Porc
Les cotations de porc française et allemande progressent sous fond de manque d'offre
© Réussir SA

Le cours du porc français évolue à la hausse depuis trois séances après six semaines de stabilité. Il a pris 0,065 € depuis le 8 février et a atteint 1,847 €/kg jeudi 15 février sur le marché du porc breton. Le commerce manque toujours de fluidité. L'offre est en retrait et les poids des porcs sont baissiers. “Les poids reculent plus nettement cette semaine en perdant au moins 300 grammes”, explique le MPB. Dans ce contexte, difficile de répondre à la demande des abattoirs. Pas de grand changement par rapport à 2023. L'activité des 29 abattoirs de la zone Uniporc était en recul de 4,8% sur un an selon l’Ifip.  

Lire aussi : Porc : des cotations records en 2023  

Hausse de la cotation de porc allemand  

Même tendance en Allemagne, l’offre destinée à l’abattage recule dans la continuité de l’année 2023 (-7% vs 2022). Dans le même temps, les stocks sont limités et s’érodent. À 170 000 tonnes en 2022, ils ont dégringolé à 85 000 tonnes l’année dernière. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande a entraîné une hausse de la référence allemande, aujourd'hui à 2,15€/kg. Ces hausses ne sont pas toujours répercutées en rayon, sauf pour les échines très plébiscitées par les consommateurs outre-Rhin.  

Toujours moins de porc en Europe 

Déjà en 2023, une offre communautaire en baisse (-6,4%) avait conduit à des cotations en hausse, +23,6% sur un an en moyenne. En 2024, l’USDA table sur une baisse de la production européenne plus réduite (-0,7%) mais une tendance à la baisse qui s’installe dans la durée pourrait continuer de perturber le marché du porc.  

Lire aussi : Le prix du porc allemand au-dessus des 2€/kg en 2023 

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

vue de haut, une carte de France dessinée avec du blé, du beurre, des oeufs, de la viande, du fromage, des pommes, des tomates, du soja, du saumon
Souveraineté alimentaire : quelles sont les fragilités françaises ?

Un rapport du gouvernement évalue la souveraineté alimentaire de la France et dévoile des zones de fragilité préoccupantes.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio