Aller au contenu principal

Pépé le roi du poulet se base sur une volaille bio locale

La jeune enseigne Pépé le roi du poulet veut s’approvisionner en poulet bio local et communiquer ses engagements auprès de ses convives.

Pépé le roi du poulet va boucler 2022 avec 200 000 euros de chiffre d'affaires.
Pépé le roi du poulet va boucler 2022 avec 200 000 euros de chiffre d'affaires.
© Pépé le roi du poulet

Née de l’idée de deux chefs étoilés, l’enseigne Pépé le roi du poulet propose des classiques de la restauration rapide à base de poulets bio et locaux. Installée à Saumur (Maine-et-Loire) depuis 2021, elle s’apprête à inaugurer son second site début 2023 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). « L’idée est de s’approvisionner auprès d’un élevage local pour chaque établissement », explique Laurent Trochain, cofondateur de Pépé le roi du poulet. Le poulet bio coûtant trois fois plus que le conventionnel, l’enseigne joue sur la quantité de viande contenue dans ses plats, moins élevée que ses concurrents. « Manger moins mais mieux », déclare-t-il. Pour faire accepter des prix plus élevés, la jeune enseigne joue la carte de la pédagogie auprès de ses convives. « Notre logo contient les couleurs du drapeau français et précise que notre volaille est bio », note Laurent Trochain.

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio