Aller au contenu principal

Pas de pénurie pour la farine française, selon les meuniers

Jean-François Loiseau, président de l'ANMF.
Jean-François Loiseau, président de l'ANMF.

« La raréfaction des paquets de farine dans les rayons de la grande distribution est une réalité, mais évoquer une pénurie en France, 2ème pays européen de production de farine, relève de la pure fiction » rassure Jean-François Loiseau, président de l’Association nationale de la meunerie française dans un communiqué. Sur 4 millions de tonnes produites chaque année en France, près de 190 000 t sont destinées à alimenter le marché des paquets de 1kg commercialisés en GMS. Un marché qui représente seulement 5% de la farine vendue en temps normal et qui doit désormais répondre à l’explosion d’une demande multipliée de 2 à 5 fois depuis le début du confinement selon les premiers résultats d’enquête, souligne l’ANMF. « La situation actuelle résulte d’une combinaison de plusieurs facteurs logistiques et industriels liés au conditionnement » explique Jean-François Loiseau. Principal pourvoyeur de sachets de 1kg jusqu’à présent, l’Allemagne privilégie désormais son marché intérieur. Les meuniers français se sont donc pleinement mobilisés pour renforcer leurs capacités de production et de conditionnement afin de répondre à la demande des consommateurs (travail 7/7 et 24H/24, gammes resserrées pour produire les farines les plus demandées...). « Cette situation ne doit pas occulter une autre réalité pour les meuniers : la demande en farine de la part de la boulangerie artisanale et des industries agroalimentaires s’est écroulée dans le sillage de l’activité économique actuelle alors qu’elle représente normalement 90% de la farine vendue ! », souligne Jean-François Loiseau.


Lire aussi : /lesmarches/farine-rayons-devalises-marche-chamboule

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Les prix records des gros bovins ne compensent pas la flambée des coûts de production
Le prix de revient des gros bovins a fortement progressé au premier semestre, dopé notamment par la hausse de l’énergie.
Cette infographie est initialement parue dans notre magazine mensuel de septembre
[Infographie] Pourquoi tant de pénuries alimentaires en 2022 ?
Certains rayons sont vides et les consommateurs craignent les pénuries de plusieurs produits alimentaires. Pour les magasins, les…
Energie : les industriels laitiers craignent pour la continuité de leurs activités
La Fédération nationale de l'industrie laitière (Fnil) appelle le gouvernement à mettre en place rapidement un bouclier tarifaire…
Protéines végétales : qui est Renaud Saisset, le nouveau PDG d’Accro
  Renaud Saisset remplace Thierry Maroye à la tête de NxtFood et de sa marque de produits alternatifs végétaux Accro.
grippe aviaire Vendée mise à l'abri des volailles
Grippe aviaire : la Vendée met à l'abri ses volailles après la découverte d'oiseaux sauvages infectés
Après la découverte de deux cadavres d’oiseaux sauvages positifs à la grippe aviaire, le préfet de Vendée place le département en…
Inflation : le groupement Les Mousquetaires répond à l'appel des producteurs de lait
La Laiterie Saint-Père, filiale d'Agromousquetaires, a confirmé un prix du lait payé à l'OP Saint-Père de 463 euros les 1000…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio