Aller au contenu principal

Label
Max Havelaar s’étend aux producteurs français

Le pionnier du commerce équitable étend son label aux producteurs français pour leur assurer une meilleure rémunération. Cette opération qui a nécessité deux ans de travail repose sur la contractualisation et la transparence.

Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar. © Fabian Charaffi
Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar.
© Fabian Charaffi

Max Havelaar a annoncé ouvrir son label à l’agriculture française afin de garantir une meilleure rémunération aux producteurs et lutter contre la déprise agricole actuelle. Avec cette opération, l’association veut définir un prix minimum garanti sur la base des prix de revient et engager l’ensemble de la filière sur des contrats d’au moins trois ans afin d’assurer une meilleure visibilité sur l’avenir pour l’agriculteur qui gère des investissements pluriannuels pour son exploitation. « Nous voulons sécuriser le prix entre le producteur et son premier acheteur », précise Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France. La démarche de l’association repose non seulement sur la contractualisation, mais aussi sur la transparence. Max Havelaar assurera le paiement d’une prime financée par l’ensemble des maillons en aval de l’organisation de producteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Lait bio
Lait bio : hausse de la collecte de 8 % au premier trimestre

La France a collecté 292 millions de litres de lait bio au premier trimestre 2021 selon FranceAgriMer, 8 % de plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio