Aller au contenu principal

L'Europe soutient la filière française

Alors que la surproduction est toujours de mise en France, la crise est quelque peu tempérée par le repli régulier de l'offre dans les grands bassins européens.

La surproduction reste de rigueur en France. Si l'amont abaisse ponctuellement son offre via des réformes anticipées, la tendance reste au développement de la production. Au premier trimestre, selon Agreste, les mises en place dépassaient de 9,9 % leur haut niveau de 2013. De quoi porter les prévisions SSP-Itavi-Cnpo à une production en hausse de 3 % en juillet et 5 % en août par rapport aux mêmes mois de 2013. À l'in-verse, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne, l'heure est au tassement des volumes. Pour l'or-ganisation allemande MEG, 333,1 millions de poules seraient en production dans l'Union à 27 au mois de juin, et 330,4 millions en juillet, soit 4,8 % et 5,3 % de moins qu'un an plus tôt.

Des opportunités à l'export

Moins d'œufs en Europe, autant voire plus en France... L'Hexagone s'est peu à peu placé dans une situation d'exportateur net. À condition que les niveaux de prix soient attractifs. Fin février, courant avril ou mai, faute de marché intérieur assez tonique pour absorber tous les volumes, les prix français ont perdu du terrain par rapport à leurs homologues européens. Un différentiel qui a suscité un regain d'intérêt des industriels et grossistes de l'UE, obligeant les clients français à revoir leur prix d'achat à la hausse sous peine de voir partir les œufs hors des frontières.

Ces soubresauts d'activité export s'ajoutent à une demande française tonique bien qu'inférieure à la production. Selon FranceAgriMer-Kantar Worldpanel, les achats des ménages ont augmenté de 2,4 % en cumul de janvier au 18 mai par rapport à la même période un an plus tôt, dont +0,8 % pour l'œuf de cage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio