Aller au contenu principal

Consommation
Inflation : les ventes de PGC FLS chutent de 7 % en avril selon Iri

Entre l’amélioration des conditions sanitaires et l’inflation, les volumes des ventes de PGC FLS ont chuté en avril de 6,8 % selon Iri. Les pizzas surgelées affichent une chute impressionnante des volumes, le bio décroche encore, mais les PME résistent.

© V. R.

Tous les opérateurs s’y attendaient, les ventes en volume de produits de grande consommation et de frais libre-service (PGC-FLS) seraient moins élevées en avril 2022 qu’en avril 2021, la situation sanitaire ayant évolué. Mais 6,8 % de repli, selon le dernier panel mensuel d’Iri, voilà une chute particulièrement forte, surtout quand on prend en compte qu’il y a eu des achats massifs d’huiles ! A tel point que les volumes vendus ont juste retrouvé leur niveau de 2019, malgré la persistance d’une certaine fréquence de télétravail. Cette baisse est la plus forte sur le non-alimentaire (hygiène-beauté), en lien avec la chute des ventes de masques et gels hydroalcooliques et des promos sur la beauté écourtées. Mais l'alimentaire n'est pas épargnée.

Les pizzas surgelées en forte baisse, les huiles en hausse

Parmi les catégories qui souffrent le plus dans l’alimentaire, Iri pointe les pizzas surgelées, avec une baisse en volume de 43 % et du chiffre d’affaires de 42 %. C’est bien sur le contrecoup de l’affaire Buitoni. A l’inverse, la catégorie la plus porteuse en avril était sans surprise les huiles, dont les ventes en volume ont bondi de 21,5 % et le chiffre d’affaires a grimpé de 31,9 %. Les pâtes alimentaires progressaient de 37,9 % en volume et 42,1 % en valeur.

Les consommateurs s’adaptent à la crise

Toutes les marques affichent des baisses de chiffres d’affaires : +3,9 % pour les classiques, -1 % pour les thématiques, mais les marques économiques voient leur chiffre d’affaires bondir de 15,8 %, véritable reflet du changement du consommateur, confronté à l’inflation.

Le chiffre d’affaires des MDD a progressé de 1,6 % par rapport à l’an dernier tandis que celui des marques nationales a reculé de 2 %, pour des volumes en baisse de 6,1 %.

Les PME résistent

Alors que les produits de grands groupes reculent de 3,5  % et ceux de groupes intermédiaires de 2,3 %, le chiffre d’affaires des PME n’affiche que 0,6 % de baisse.

Le bio continue de reculer

Le chiffre d'affaires des produits bios reculent de 11,5 % en avril.

© IRI

Tous les autres indicateurs restent au rouge pour le bio, avec une baisse de l’offre et des volumes vendus en avril.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Première baisse des prix de l’aliment des volailles depuis un an

Les indices de juin de l’aliment volaille Itavi sont parus. Ils reculent sur certaines espèces, une première en près d'un an…

Négociations commerciales : énième alerte de la filière porcine
Inaporc alerte sur l’effet ciseaux qui met à mal toute la filière française, notamment des éleveurs qui vendent à perte. Un seul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio