Aller au contenu principal

L'accélération de l'inflation se confirme en avril

L'inflation atteint 2,67% en avril sur l'ensemble des produits alimentaires, tirée par la hausse des prix sur les marques nationales.

© P. Le Douarin

En date du 26 avril, l'inflation observée sur les produits alimentaires atteint 2,67% par rapport à avril 2021, avec un début d'accélération déjà notable en février 2022 (+0,52%) qui s'est poursuivie en mars 2022 (+1,26%), selon l'analyse de NielsenIQ.

93% des catégories des PGC-FLS sont désormais inflationnistes, contre 81% au mois de mars, et 68% au mois de février.

Sur une évolution mensuelle entre avril et mars 2022, le rayon viande a été très touché par l'inflation (+5,23%), suivi des huiles (+2,96%), le café torréfié (+2,88%), les sucres (+2,32%), le beurre (+2,31%).

Des marques nationales inflationnistes

A l'exception de la viande, où ce sont les marques de distributeurs qui ont connu une plus forte inflation par rapport aux marques nationales, l'inflation récente sur ces catégories est le fait des marques nationales. Les répercussions des négociations commerciales terminées début mars commencent à se faire sentir en rayon pour les marques nationales. Ainsi sur les huiles, la hausse sur les marques nationales est de 3,4%, contre 1,7% pour les marques de distributeur, sur la farine, +2,5% pour les marques nationales vs 1,1% pour les marques de distributeur.

Pour l'heure, aucun réel impact de cette inflation sur les volumes. "Les arbitrages consommateurs se font encore attendre, et parmi les catégories les plus inflationnistes, certaines sont en croissance volume sur les 4 dernières semaines”, commente Emmanuel Cannes, expert pricing et service à la distribution chez NielsenIQ France. 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les prix des gros bovins dépassent un nouveau seuil symbolique
Le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a dépassé la barre historique des 5 €/kg en semaine 18. Du jamais vu. Les…
Pénurie alimentaire : quel est le manque à gagner des ruptures en magasin ?
Les ruptures en magasin se multiplient pour diverses raisons et le manque à gagner a atteint 851 millions d'euros sur les trois…
Ruptures et pénuries se multiplient dans les grandes surfaces
Pénuries alimentaires en rayon : quels produits, pourquoi, jusqu’à quand ?
Huile de tournesol, poulet mais aussi poisson pané, plusieurs produits manquent en rayon, pour quatre types de raisons parfois…
Six acteurs de la bio s'associent pour créer une usine de floconnage 100% bio
Les coopératives Cocebi, Biocer, Probiolor, les entreprises Favrichon, Cereco et le distributeur Biocoop se sont associés pour…
Les prix de la bavette et du rumsteck UE à des records à Rungis
Les approvisionnements sont compliqués en viande bovine pour les grossistes, faute d’offre, et l’importation n’apporte pas…
Lait bio : Collecte en hausse et consommation en baisse, la crise se précise
Dans un contexte inflationniste, les ménages s’éloignent du bio et la consommation chute. Dans le même temps, la collecte de lait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio