Aller au contenu principal

La volaille tire les prix mondiaux de la viande en décembre vers le haut

 © Gutner archives
© Gutner archives

L’indice FAO des prix de la viande a atteint une moyenne de 94,3 points en décembre, soit une hausse de 1,6 point (1,7 %) par rapport au mois précédent, mais reste toujours 11,6 % en dessous de sa valeur d’il y a un an.

Le mois de décembre a marqué la troisième hausse mensuelle consécutive de l’indice. Les cotations de la viande de volaille ont rebondi en décembre grâce à une demande accrue d’importations, en particulier du Moyen-Orient, conjuguée d’une demande intérieure élevée dans les principaux pays producteurs. S’ajoute à cela la progression des foyers d’influenza aviaire en Europe qui impacte la production.

Les cours de la viande bovine et de la viande ovine ont également augmenté, principalement en raison de l’insuffisance des disponibilités en provenance de l’Océanie. Une conjoncture qui s’explique par la forte reconstitution des troupeaux.

En revanche, les prix de la viande porcine ont légèrement baissé. La suspension des exportations des principaux producteurs européens (notamment l’Allemagne), vers les marchés asiatiques, en raison de l’épidémie de la peste porcine africaine (PPA) a plombé le marché.

Sur l’ensemble de l’année 2020, l’indice des prix de la viande de la FAO a atteint en moyenne 95,5 points, soit une baisse de 4,5 % par rapport à 2019. Parmi les différentes catégories de viande, le prix de la volaille a enregistré la plus forte baisse, suivi des viandes ovines, porcine et bovine.

 

Lire aussi : Les prix mondiaux des denrées alimentaires en hausse selon la FAO

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

© Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

© Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Bilan du marché du porc en 2020

En 2020, le marché du porc en France a été marqué par la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio