Aller au contenu principal

Volaille
La pintade tient tête aux restrictions sanitaires

Très dépendante de la restauration, la filière pintade se rattrape en partie dans le commerce de détail grâce à l’estime des consommateurs. Ses opérateurs misent sur les petites tablées de Noël 2020. Témoignages.

Ordinairement, la restauration est le débouché d’une pintade sur deux. Toutes les pintades consommées en France, y compris en restauration, sont produites en France. C’est dire si les restrictions sanitaires imposées depuis mars 2020 pour cause de Covid-19 perturbent la filière. Les ventes destinées à la restauration collective ou commerciale ont reculé de 20 % depuis le début du confinement, selon le Comité interprofessionnel de la pintade (CIP). L’on pouvait s’attendre à pire. Il s’agit là essentiellement de découpes, des suprêmes (cuisse attachée au blanc), des filets, des cuisses, que l’industrie destine ordinairement spécifiquement à la restauration.

Les industriels ont accumulé des stocks congelés qu’ils n’ont pas écoulés malgré la disposition de sortie de confinement qui permettait aux collectivités d’acquérir jusqu’à 100 000 euros de marchandises en dehors des règles d’appels d’offres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Ce jour des éleveurs manifestant devant le Carrefour du centre commercial Alma à Rennes. © FRSEA Bretagne
Les éleveurs menacent de perturber l’approvisionnement en œufs

Alors que certains distributeurs refusent de prendre en compte les hausses de matières premières dans les négociations…

 © P. Le Douarin
Eleveurs de porcs et de poules pondeuses bretons alertent sur les négociations commerciales

« Les éleveurs et leurs familles ne pourront accepter d’être la variable d’ajustement de ces négociations, pris en…

Réunion de producteurs d’œufs devant des magasins de l’Ouest

Des attroupements de producteurs d’œufs sont attendus à 13h30 ce jour devant le magasin Carrefour de Rennes Alma et…

Le président de Vivadour Jean-Marc Gassiot-Bitalis et Nicolas Escamez, arrivé en octobre au nouveau poste de directeur de la stratégie et du développement coopératif. © Vivadour
Vivadour conforte ses filières volailles, œufs bios et viande bovine

Dans le point économique sur Vivadour présenté publiquement par les dirigeants de la coopérative le 2 février, les…

Magali Panau, directrice générale d'Ernest Soulard, devant le site de La Cuisine de Constance à L'Oie (Vendée). © Ernest Soulard
Ernest Soulard optimise sa consommation d’énergie
Spécialisé dans le canard et le foie gras, Ernest Soulard s’est lancé dans une démarche de réduction de ses consommations…
poste frontière
Les exportateurs français font leurs premières expériences du Brexit
Habitués à expédier des produits céréaliers, des moutardes, des biscuits ou produits intermédiaires au Royaume-Uni, les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio