Aller au contenu principal

Grippe aviaire 2020/2021 : quel bilan et quelles perspectives ?

Les routes des migrateurs évoluent avec le changement climatique. © ladymacbeth de Pixabay
Les routes des migrateurs évoluent avec le changement climatique.
© ladymacbeth de Pixabay

Il est difficile de tirer un premier bilan sur l’épidémie d’influenza aviaire hautement pathogène pour la saison 2020-2021, toutes les données ne sont pas encore publiées, mais il semble vertigineux. En Europe, ce sont près de 600 foyers qui ont été détectés dans des élevages. La filière française du foie gras a été particulièrement mise à l’épreuve. La Suède a dû abattre nombre de ses volailles, notamment des poules pondeuses bio, et a beaucoup plus recours aux importations d’œufs que les autres années, aux dires de ses fournisseurs, notamment allemands. En Pologne, ce seraient 5 millions de volailles qui ont été abattues, rapporte Reuters. Mais l’épidémie est mondiale et se répand comme une traînée de poudre. Ainsi en mars, ce sont 22 000 poulets qui ont dû être abattus en Afghanistan. L’Inde a notifié ses premiers cas il y a quinze ans ; l’épidémie y semble hors de contrôle. Un des pays les plus touchés semble être la Corée du Sud, avec déjà 26,8 millions de volailles euthanasiées, ce qui a conduit le pays à manquer d’œufs, tandis que les pertes atteignent 7 millions de volailles au Japon.

Certains scientifiques craignent que le changement climatique pousse les oiseaux migrateurs à changer leurs trajectoires, ce qui augmenterait les risques de transmission. Au moins six variants du H5N8 ont déjà été détectés. Des chercheurs craignent que les oiseaux sauvages de l’hémisphère nord ne deviennent un réservoir infectieux, et que le virus menace la survie de certaines espèces menacées. Pour l’élevage, une réponse pourrait venir de la génétique, une start-up israélienne pense pouvoir créer des souches résistantes grâce à la technologie des ciseaux génétiques Crispr, habituellement utilisée dans l’amélioration variétale des plantes. Des traitements par antiviraux et des vaccins sont aussi à l’étude.

 

Tous nos articles sur l'influenza aviaire hautement pathogène depuis octobre 2020 sont rassemblés dans ce dossier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

 © Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

 © Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio