Aller au contenu principal

Approvisionnement
Grippe aviaire : les utilisateurs d’ovoproduits doivent s’attendre à de nouvelles tensions

La grippe aviaire perturbe de plus en plus un marché français de l’œuf déjà déficitaire. Les approvisionnements en œufs et ovoproduits sont compliqués, prévient le SNIPO.

Les industriels de l'oeufs assurent de la totale mobilisation de leurs entreprises  pour maintenir au mieux la production et les approvisionnements en œufs de leurs clients
Les industriels de l'oeufs assurent de la totale mobilisation de leurs entreprises pour maintenir au mieux la production et les approvisionnements en œufs de leurs clients
© CNPO

Les industriels de l’œuf, rassemblés au sein du SNIPO, préviennent leurs clients par un courrier daté du 8 décembre que les tensions deviennent « toujours plus fortes » sur le marché de l’œuf. En cause, la multiplication des cas de grippe aviaire dans les Pays de la Loire notamment, « région qui regroupe 20% de la production nationale », précisent-ils.

Sur le site Les Marchés, tous les articles parlant du marché et des prix des œufs, des entreprises du secteur, de l’actualité réglementaire, des tendances de consommation et de la filière sont disponibles à cette adresse : https://www.reussir.fr/lesmarches/oeufs

Il manque toujours plus d’un million de poules

Alors que 4,5 millions de poules pondeuses et poulettes ont été abattues au printemps des suites de l’influenza aviaire hautement pathogène, plus d’un million de poules n’ont pas pu être remises en place.

Les cas de grippe aviaire se multiplient

 La semaine dernière, 30 foyers ont été déclarés sur les seuls départements de la Vendée et des Deux-Sèvres ; et 15 nouveaux foyers ont été confirmés ce weekend. De quoi compliquer encore le retour de la production, avec l’allongement des vides sanitaires et le blocage des poulettes.

Pas de retour rapide de l’offre d’œuf

«  Ces conditions sanitaires impactent fortement et durablement nos capacités de production, et le retour à la pleine production n’est pas attendu avant de nombreux mois » alerte le SNIPO, dont le président, Loïc Coulombel, assure «  de la totale mobilisation de nos entreprises pour maintenir au mieux la production et vos approvisionnements en œufs »

Une ambiance commerciale sous tension

D’après les confidences des opérateurs du secteur recueillies par Les Marchés, le manque est critique sur tous les types d’ovoproduits, notamment les petites séries à critères spécifiques. Pas un débouché n’est épargné et les commandes sont souvent livrée de manière incomplète. Les prix des œufs et donc des ovoproduits atteignent des records historiques, ce qui alimente la tension des relations commerciales puisque les utilisateurs doivent à leur tour batailler pour revaloriser leurs prix de vente. Malgré le bond des importations qui a suivi l’ouverture de nombreux cahiers des charges à l’origine UE, le manque reste palpable car toute l’Europe manque d’œufs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Egalim 3 : le projet de loi du député Descrozaille en procédure accélérée
Le gouvernement a engagé une procédure d’examen accélérée le 21 décembre 2022 sur la proposition de loi visant à compléter Egalim…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio