Aller au contenu principal

Start-up
FoodChéri bannit le bœuf, le cabillaud et l’avocat

La start-up proposait déjà une offre à 50% végétarienne, elle a désormais supprimé trois aliments de ses recettes. © FoodChéri
La start-up proposait déjà une offre à 50% végétarienne, elle a désormais supprimé trois aliments de ses recettes.
© FoodChéri

Start-up acquise en 2018 par le groupe Sodexo, FoodChéri dirigé par Patrick Asdaghi a annoncé le 28 septembre qu’elle bannissait le bœuf, le cabillaud et l’avocat de sa carte. Spécialisé dans la confection et la livraison de repas aux particuliers et aux entreprises, FoodChéri a fait le choix depuis sa création en 2015 de proposer une carte à 50% végétarienne. « Aujourd’hui nous avons décidé d’aller plus loin. Une nouvelle étape : arrêter de cuisiner le bœuf, le cabillaud et l’avocat », écrit Patrick Asdaghi dans un post sur linkedin. « Leur point commun : ils sont sur le podium des aliments préférés des Français. Ils sont par conséquent surconsommés », poursuit-il. Un choix qui représente un risque de près de 15% du chiffre d’affaires de la start-up, selon son dirigeant. Mais « ces ingrédients sont aussi les symboles des dérives de notre système alimentaire mondial. Un bœuf représente 6 tonnes de CO2, soit un tour du monde en avion. Le cabillaud est l’emblème de la pêche intensive. Un kilogramme d’avocats nécessite 1000 litres d’eau, dans des pays lointains où elle manque déjà », affirme Patrick Asdaghi, qui cite l’Ademe pour source. La cuisine de FoodChéri a ainsi revu ses recettes et propose désormais sur sa carte des spaghettis bolognaises au poulet, une brandade de maquereau ou encore un guacamole aux brocolis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © zephyr_p - stock.adobe.com
Reprise difficile et avenir incertain pour la restauration collective
Secoués par la crise, les professionnels de la restauration collective adaptent offres et modèles pour répondre aux nouvelles…
 © ministère de l'agriculture
Origine des viandes en RHD : un décret début 2021 ?

Rendre obligatoire l'information sur l'origine de toutes les viandes servies au restaurant comme à la cantine : le…

Seulement 14% des salariés qui fréquentaient leur restaurant d’entreprise avant la crise, y sont retournés depuis juin. © Pascal Xicluna / ...
« Des milliers de fournisseurs de la restauration en danger »

« Suite à la mise en place du couvre-feu, décidé par le Président de la République, une fois encore, au-delà des…

Le 15 octobre, une formation à la communication dans le cadre de la loi Egalim pour mettre en valeur les produits de qualité va être lancée. © Restau'Co
Repas à l’hôpital : de premiers résultats encourageants

La crise de la Covid-19 a retardé le projet…

Le salon Restau’Co reporté au 14 avril 2021

Le réseau Restau’Co a voulu y croire jusqu’au bout. Hier l’arrêt de la Préfecture de Police de Paris interdisant la…

Les ventes du groupe Compass ont reculé de 25% en Europe sur son exercice 2020. © Eurest
Compass encaisse une chute de 19% de son chiffre d’affaires

Compass, un des leaders mondial de la restauration collective, a publié hier des résultats annuels provisoires en ligne…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio