Aller au contenu principal

Développement durable
Filière cacao : l’Afrique sort ses griffes

Pour lutter contre la pauvreté des producteurs de cacao et la déforestation, la Côte d’Ivoire s’est alliée à son voisin, le Ghana, pour imposer des prix de subsistance aux industriels du cacao et du chocolat. Les entreprises françaises sont volontaires.

La Côte d’Ivoire et le Ghana, deux pays voisins pourvoyeurs d’au moins 60 % du cacao mondial, commencent à se coordonner sur le marché. Ils instituent communément un différentiel de revenu décent (DRD), également nommé le « living income differential » (différentiel de revenu vital). Celui-ci s’appliquera à compter du 1er octobre 2020 aux achats de la récolte de 2020-2021.

En résumé, les deux pays refusent les contrats en dessous de 2 700 dollars la tonne, alors que le cours à New York est inférieur à ce niveau. En Côte d’Ivoire, le but est d’offrir aux planteurs un minimum de 1 000 francs CFA au kg, d’un côté, grâce au prix minimum institutionnel et, de l’autre, grâce à un surplus versé par les acheteurs allant jusqu’à 400 dollars la tonne, soit environ 240 francs CFA le kg. À titre de repère, le prix garanti, pour la récolte 2019-2020 qui s’engage, est de 825 francs CFA le kg. Les planteurs le considèrent comme insuffisant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Lait bio
Lait bio : hausse de la collecte de 8 % au premier trimestre

La France a collecté 292 millions de litres de lait bio au premier trimestre 2021 selon FranceAgriMer, 8 % de plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio