Aller au contenu principal

En 2020, 10,4 % de consommation bio en plus, et 33 % d’importation

L’Agence bio a présenté les chiffres de l’évolution des productions du marché bio en 2020. L’année a été favorable à la distribution spécialisée. Le marché a progressé, conservant son taux d’importation en valeur.

L'année 2020 a profité au commerce spécialisé Bio (ici le Bioccop La Chouette à Montesson).
© Biocoop

La consommation de produits biologiques a continué de progresser en 2020, selon l’Agence bio qui a dévoilé, vendredi 9 juillet, ses chiffres de l’économie des filières biologiques en France et dans l’Union européenne. Elle s’est élevée à près de 13,2 milliards d’euros, soit 10,4 % de plus qu’en 2019.

La consommation de produits biologiques par la restauration a pourtant reculé de 32,3 %. La restauration commerciale a acheté (hors TVA) pour 215 millions d’euros (-14 % depuis 2019) et la restauration collective pour 290 millions d’euros (-25 %). Dans la vente de détail, la distribution généraliste domine toujours les ventes avec 54,7 % de parts de marché. Son taux de croissance (+11,9 %) pour 2020 est néanmoins plus faible que celui de la distribution spécialisée bio (+13,1 %), qui représente 28,5 % de la distribution. L’Agence bio remarque la « belle croissance » des magasins spécialisés en réseau (+16 %), malgré un ralentissement notoire des ouvertures.

Les achats de produits d’épicerie bio ont crû plus rapidement (+17 %). Les achats de produits d’épicerie salée (+19 %) reflètent le pic d’activité des cuisines ménagères. L’épicerie sucrée a aussi bien progressé (+16 %), particulièrement en farines et en produits du petit-déjeuner (café, thé, infusions, chocolat, céréales, biscottes, sucres et édulcorants).

27 % des produits du traiteur surgelés viennent de l’UE

L’Agence bio a trouvé remarquable la stabilité du taux d’importation. Le taux d’incorporation global en produits biologiques est resté légèrement au-dessus de 33 %, les importations au stade de gros s’étant élevées à 2,83 milliards d’euros. Ce taux d'importation descend à 20,9 % sans les produits tropicaux, dont la production métropolitaine est limitée ou impossible.

En boulangerie, pâtisserie, l’importation (de pays de l’UE) se monte à 22 %. En produits du traiteur surgelés, elle se monte à 27 % en provenance de l’UE et à 7% des pays tiers. En épicerie et boissons non alcoolisées, le taux d’importation est de 28 % en provenance de l’UE et 32% des pays tiers.

Les protéines végétales, mieux implantées en bio

Philippe Henry, président de l’Agence bio, s’est félicité de la progression dans toutes les régions des surfaces consacrées aux cultures biologiques, avec une mention particulière des Hauts-de-France, dont il a souligné le bon potentiel en cultures céréalières et légumières.

Cette progression sert favorablement l’enjeu d’autonomie en protéines végétales destinées à l’élevage, a-t-il estimé. En effet, les cultures protéiques, du fait de leurs bienfaits agronomiques, couvrent 12 % des surfaces cultivées en bio et la moitié en culture conventionnelle. Les légumes secs destinés à l’alimentation humaine sont cultivés à 46 % selon les modes biologiques, et les fruits à coque à 43 %.

Philippe Henry a affirmé que les aides spécifiques n’étaient plus versées en retard aux agriculteurs et a salué l’augmentation du budget d’aide à la conversion dans la prochaine politique agricole commune – passant de 250 à 340 millions d’euros pour la France. De son côté, la directrice de l’Agence bio, Laure Verdeau, a rappelé que la contractualisation restait le meilleur remède aux difficultés conjoncturelles.

Lire aussi : La viande bio poursuit sa progression

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le « pass sanitaire » obligatoire en restauration pour début août
Emmanuel Macron a annoncé le 12 juillet, lors de son allocution, la retenue du « pass sanitaire » obligatoire pour les cafés et…
Décès d'Hubert Garaud, ancien président de Terrena
Terrena annonce le décès d'Hubert Garaud, président du groupe coopératif de 2005 à 2018.
Quelques Légions d’honneur dans le secteur agricole et alimentaire
Le Journal officiel de la République française du 14 juillet 2021 contient quelques nominations sous le titre du ministère de l'…
Lancement d'un plan abattoir en trois volets
Le ministère de l'Agriculture annonce le lancement d'un plan abattoirs en trois volets : renforcer les contrôles, accompagner et…
Agneau : les prix restent baissiers malgré l’approche de l’aïd el Kebir
L'Aid El Kebir aura lieu aux alentours du 19 juillet prochain. Le marché de l'agneau français ne se montre pas frénétique pour le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio