Aller au contenu principal

Chine : trois accords signés pour l’exportation agroalimentaire

La visite du président chinois à Paris a été l’occasion de la signature d’accords et de l’homologation de protocoles prometteurs pour les exportations agricoles et alimentaires de la France vers le géant asiatique.

Xi Jinping et Emmanuel Macron
Xi Jinping et Emmanuel Macron, pendant la visite du chef d'état chinois en France
© Elysée sur twitter

A l’occasion de la visite du président chinois Xi Jinping en France, le ministre de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire se félicite de la signature de trois accords « importants, inédits et très attendus par les professionnels français ».

Accord de zonage en cas de foyer de grippe aviaire

Cet accord sécurise les opérateurs français de la volaille qui exportent vers la Chine, puisqu’il permet, en cas de grippe aviaire, de maintenir les envois issus de zones indemnes. Jusqu’ici, seuls les États-Unis avaient signé un tel accord avec la Chine. 

Deux accords sur les produits du porc

Deux autres accords ont été conclus, qui permettent l’ouverture du marché chinois aux abats blancs de porc (estomac, gras-double, oreilles, tétines, intestins...) et aux protéines transformées de porc. Pour Inaporc, le seul accord sur les abats blancs devrait faire progresser de 10 % les exportations françaises. Ces abats sont « sous-consommés en Europe et surconsommés en Chine » précise Inaporc. L'organisation avait d'ailleurs reçu une délégation chinoise à ce sujet au salon de l'agriculture

Lire aussi : « Le saucisson sec français est le produit de charcuterie française qui a le plus de potentiel en Chine»

A noter, toujours pas d’avancée pour les exportations de viande bovine, sous embargo des suites de l’ESB pour tout ce qui concerne les pièces issues de bovins de plus de 30 mois. L'Espagne a, elle, obtenu la levée de cet embargo en février.

« La France continuera de travailler à l’approfondissement des échanges avec la Chine dans le domaine agricole qui permettront une ouverture toujours plus importante du marché chinois aux produits de notre agriculture », Marc Fesneau

Des avancées en vin et sur les indications géographiques protégées

L’arrangement tripartite entre l’INAO, l’état Français et l’Administration chinoise pour la propriété intellectuelle pour la coopération dans le domaine des indications géographiques agricoles et alimentaires a été reconduit. Deux nouvelles appellations en vin devraient être prochainement reconnues et protégées en Chine, mâcon et gevrey-chambertin. Un programme de travail s’étalant jusqu’à 2025 devrait permettre de nouvelles reconnaissances. 

A aussi été signé le 6 mai un protocole de coopération vitivinicole, qui porte sur la propriété intellectuelle, les normes, le partage de meilleures pratiques et l’œnotourisme. La France soutient l’engagement chinois d’adhérer à l’OIV en 2024. 

Le cas du cognac : Alors que le cognac français est sous le coup d'une enquête anti-dumping de la Chine, Emmanuel Macron a remercié son homologue chinois de ne pas faire peser de taxes provisoires sur ce produit phare de l'export de spiritueux français. Il lui a d'ailleurs offert un flacon de cognac Hennessy X.O. et une carafe de cognac Louis XIII de la maison Rémy Martin, nous informe l'AFP. Rien n'a filtré néanmoins sur les conclusions de l'enquête en cours. Celle-ci doit s'achever avant le 5 janvier 2025 mais pourra être éventuellement prolongée de six mois en cas de «circonstances particulières», précisait le 11 janvier un communiqué du ministère chinois du Commerce, repris par Agra. Un quart des bouteilles françaises de cognac sont exportées en Chine.

Les plus lus

usine de transformation du lait
Face à la baisse de la collecte, l’industrie laitière doit être « proactive », enjoint la Rabobank

Dans son dernier rapport, la Rabobank estime que la collecte laitière de l’UE pourrait baisser rapidement et incite les…

un graphique avec une courbe à la hausse, sur fond de grains de blé
L'Algérie et la sécheresse en Russie font monter les prix du blé tendre

Comment ont évolué les prix des céréales ces 7 derniers jours ? Les journalistes de la Dépêche-Le petit Meunier vous…

Xi Jinping et Emmanuel Macron
Chine : trois accords signés pour l’exportation agroalimentaire

La visite du président chinois à Paris a été l’occasion de la signature d’accords et de l’homologation de protocoles…

un porc, une vache et un poulet dans le drapeau européen
Porc, boeuf, volaille : comment va évoluer la production de l'UE en 2024 ?

La Commission européenne se montre très prudente dans ses prévisions sur la production de viande et de volaille. Les filières…

Volailles Label rouge, des mises en place toujours en baisse

Les mises en place de volailles Label rouge continuent de reculer au premier trimestre 2024.

« On ne s’en sort plus ! » le cri d’alarme des PME et ETI face aux complexités d’Egalim

La Feef, Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France, qui rassemble PME et ETI appelle à un choc de simplification…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio