Aller au contenu principal

La situation pourrait se poursuivre jusqu'en 2022
Volaille : la hausse des prix de l’aliment se poursuit

Volaille : la hausse des prix de l’aliment se poursuit
© Réussir

En octobre, la hausse du prix du blé s’est traduite par un nouveau raffermissement du coût de production liée à l’aliment des volailles. Une augmentation tempérée par le repli des cours du maïs lissés sur trois mois (-2,4 % par rapport à septembre), des tourteaux de soja (-0,9 %), de tournesol (-2,1 %), de la pulpe de betterave (-5,7%) et le maintien de la luzerne.

A noter qu’en octobre, les cours des acides aminés ont également fortement progressé. En cause, la réduction de l’offre mondiale à la suite de la hausse des prix du maïs et la baisse de la production dans les usines chinoises. L’augmentation est aussi liée à la flambée des coûts du transport maritime.

Les indice des coûts de l’aliment calculés par l’Itavi  pour toutes les espèces de volaille ont ainsi poursuivi leur progression entre septembre et octobre de 2,4 % pour le poulet standard, 2,5 % pour la dinde,4,8 % pour le canard gras, 4 % pour le canard à rôtir, 1,1 % pour la pintade, 1,9 % pour la poule pondeuse et 0,2 % pour le lapin.

De nouvelles augmentations ne sont pas à exclure jusqu’en début d’année 2022 en lien avec la hausse des cours des matières première agricoles courant novembre et en prévision des faibles stocks mondiaux et de la forte demande planétaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio